Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 13:00


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.

 


1991-92-Scoop
 

Scoop  III
 

Réalisation: Pierre Houle (Épisodes 1 à 8) / Johanne Prégent (Épisodes 9 à 13)
 
Scénario: Fabienne Larouche / Réjean Tremblay
 
Année de sortie ou diffusion: 13 janvier 1994
 
Producteur: Christian Gagné / Louise Gendron / Daniel Proulx
 
 

Interprétation
 
Avec aussi:
 
- Anne Casabonne  (La junkie)

- Pierre Valcour

- Gilles Cloutier

- Jean-Pierre Pérusse


____________________________________________________________________

 

12 janvier 1994


«Scoop  III»  ou  le  monde  selon  Tremblay


Entre la fiction et la réalité, la frontière est bien mince


Extraits de l’article de Pierre Cayouette




À scoop, scoop et demi! Le président et chef de la direction de Quebecor, Pierre Péladeau, a récemment offert à Réjean Tremblay le poste d'éditeur du Journal de Montréal. Le célèbre journaliste l'a confirmé, hier, à l'occasion du visionnement de presse de la série Scoop III...
 

... Nous voici maintenant à Scoop III. La télésérie amorcera sa troisième saison demain soir, 20h, à Radio-Canada, et devrait, une fois de plus, fracasser des records de cotes d'écoute. Les auteurs, Réjean Tremblay et Fabienne Larouche, maîtrisent plus que jamais une formule désormais éprouvée.
 

Premier précepte: minimiser la distance entre le réel et la fiction.


Les points de repère à la réalité abondent. Il y a L'Express (la grosse Presse), La Nouvelle (le Journal de Montréal) et Le Scoop, nouveau quotidien dirigé par deux célèbres transfuges de L'Express, Stéphanie Rousseau (Macha Grenon) et Paul Vézina (Raymond Bouchard), où oeuvrent désormais les plus belles plumes du concurrent.


Locaux modernes et somptueux, jeunes journalistes dynamiques et ordinateurs à la fine pointe de la nouvelle technologie, Le Scoop éprouve toutefois de sérieuses difficultés financières. Le journal n'est pas rentable et perd 150.000$ par semaine malgré un tirage honnête de 68.000 exemplaires.
 

Tiens, tiens...Tout comme les deux précédentes séries, Scoop III a toujours comme trame de fond l'affrontement perpétuel entre deux conceptions du journalisme. Un océan sépare les belligérants des deux camps. C'est l'Amérique contre l'Europe. D'un côté, il y a l'école américaine: il faut des news-getters, des journalistes affamés qui courent après les nouvelles, faits divers ou autres, des journalistes obsédés par les primeurs. À l'opposé, il y a ceux qui se réclament de l'école européenne: place à l'analyse, à la quête du sens, au commentaire. Place aux intellectuels... Ce combat, dans Scoop, c'est Paul Vézina (Raymond Bouchard) contre Claude Dubé (Paul Savoie). Dans la réalité, c'est Yvon Dubois contre Michel Roy.
 

Malgré la présence de tous ces jeunes loups, Le Scoop n'est pas rentable pour autant. «Y'a personne qui est plus fort que l'institution», dira Paul Vézina... Faut-il y voir un message du futur éditeur Tremblay?


Distance quasi inexistante entre la réalité et la fiction, disions-nous. Dans Scoop III, les auteurs Tremblay et Larouche se penchent sur la situation autochtone. Nous sommes parachutés sur une réserve où une mafia - Raiders ou Warriors?- s'adonne à la contrebande de cigarettes et d'alcool. Ce commerce illicite sert évidemment à l'achat d'armes. Michel Gagné (Roy Dupuis) débusquera la corruption qui perpétue la situation. Il le fera avec l'aide de Billy Eagle (Jean-Pierre Pérusse), un Amérindien aux allures très vertueuses. Mais quels intérêts au juste sert ce noble Amérindien?
 

De la contrebande des autochtones, les auteurs nous entraînent ensuite dans l'univers des polyvalentes. Stéphanie Rousseau (Macha Grenon), la rédactrice en chef du Scoop, se fait embaucher comme institutrice dans une école secondaire. Elle entend bien sûr connaître de l'intérieur ce milieu avant de rédiger ses reportages. Les lecteurs assidus de La Presse y retrouveront la version télévisuelle d'une série d'articles de Michèle Ouimet parus dans le quotidien de la rue Saint-Jacques récemment. «Relaxe ton sexe», lancera un gamin à son professeur. Où va la jeunesse?, demandera le téléspectateur.
 

Dans la même veine, Scoop III nous fait découvrir le Montréal des piqueries. Sorte de Mère Teresa du journalisme, Stéphanie Rousseau évitera cette fois la fermeture d'un refuge pour jeunes en difficulté privé de subventions gouvernementales.
 

Toutes ces intrigues, directement inspirées de l'actualité récente, ne suffisent pas. «Il faut du cul», dirait Paul Vézina. Ainsi, Claude Dumoulin (René Gagnon) - mi-Foglia, mi Guy Deshaies - s'éprend de la directrice administrative du Scoop (Sophie Lorain). Ils feront la chose dans une décapotable (l'idée est de Fabienne Larouche, a-t-elle insisté, hier). Passion oblige, leur histoire finira mal.
 

Il y aura aussi, dans Scoop III, de superbes moments de tendresse. Rémi Chagnon (Germain Houde) donnera à tous les hommes une magistrale leçon de tendresse. Vendredi matin prochain, des milliers d'hommes offriront à leur conjointe une robe de chambre chaude... L'idée est de Réjean Tremblay, a-t-il insisté.
 

Réalisée à grands coûts - plus de 675.000$ l'épisode - par Pierre Houle (les huit premières tranches) et Johanne Prégent, la télésérie Scoop III promet de grands moments de télévision. Du moins s'il faut s'en fier aux épisodes I et III présentés hier à la presse.
 

Scoop III est encore plus dense, plus rythmé, plus juste que les deux premiers. Superbes de justesse, Raymond Bouchard et Rémy Girard y livrent des numéros d'acteurs inoubliables.
 

Source:
Archives Le Devoirwww.ledevoir.com
        


 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by TeamRDE - dans TÉLÉ-séries-films-romans Scoop

Présentation

  • : ROY DUPUIS EUROPE
  • ROY DUPUIS EUROPE
  • : ROY DUPUIS, exclusivement vôtre. Pour vraiment tout savoir sur cet extraordinaire acteur et comédien québécois.
  • Contact

Recherche