Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 13:51


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.



 
2002/02 - Roy Dupuis tournera dans le prochain film d’André Forcier

 

27 février 2002
 

Roy  Dupuis  tournera  dans  le  prochain  film  d’André  Forcier
 



Roy Dupuis tournera pour la première fois avec le cinéaste André Forcier en étant de son prochain film, intitulé The United States of Albert. C’est le premier tournage en anglais de ce réalisateur unique. Les premiers coups de manivelle devraient se donner à la fin de l’été prochain et le financement va comme prévu. C’est ce que nous confiait dans une entrevue Roy Dupuis. Il dit être tombé totalement en amour avec le scénario. On sent la joie dans sa voix lorsqu’il évoque ce projet.
 

2002 sera donc une grande année de cinéma pour Roy Dupuis car il est aussi de la distribution du film de Charles Binamé Un Homme et son Péché. L’acteur dit recevoir beaucoup de scénarios, mais il espérait depuis longtemps jouer pour André Forcier, réalisateur d’Une Histoire inventée«Il a son monde bien à lui, je l’ai toujours beaucoup aimé», affirme Roy Dupuis.
 

Ce film sera tourné en anglais parce qu’il raconte une histoire qui se déroule à Hollywood en 1926, année de la mort de Valentino. Roy Dupuis y jouera un joueur de golf très spécial... car il parfume ses balles. «C’est du André Forcier tout craché!» ajoute-t-il en riant.
 

C’est l’histoire d’un jeune acteur, Albert, qui veut devenir le prochain Valentino. Il est guidé par une vieille professeure de théâtre à Montréal. Il part pour Los Angeles, et, dans un train, il rencontre ce joueur de golf, Jack Decker, interprété par Roy Dupuis«Le film se passera dans ce train et racontera le voyage de ces deux hommes. L’univers de Forcier est fascinant. Je suis très heureux de faire partie du prochain défi de ce grand réalisateur. J’ai hâte.»
 

Le cinéaste André Forcier a toujours été fasciné par les États-Unis. Au moins trois de ses œuvres ont évoqué des lieux américains: KalamazooLe Vent du Wyoming et La Comtesse de Bâton-Rouge.
 

On a l’impression que Roy Dupuis se paiera un bon trip avec André Forcier. «Je reçois beaucoup de projets de film, mais celui-là, j’y tenais beaucoup», conclut Roy Dupuis.




Source:
Article Le Journal de Montréal

 


    

 

Partager cet article

Repost 0
Published by TeamRDE - dans Les États-Unis d'Albert