Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 19:15


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
2004/12 - L’autre visage de Roy Dupuis
2004/12 - L’autre visage de Roy Dupuis

 

17 décembre 2004


«C’est  pas  moi…  c’est  l’autre»
L’autre  visage  de  Roy  Dupuis
 

Par Gilles Carignan
 



Plus jeune, Roy Dupuis était la copie conforme de son frère cadet. Une ressemblance si frappante qu’elle pouvait causer toutes sortes de méprises auprès des amis — notamment des filles —, méprises dont les frangins se sont parfois amusés.
 

Est-ce ce petit jeu de jeunesse — à se faire passer pour celui qu’il n’est pas — qui a planté les germes de sa vocation d’acteur? Allez savoir. Lui sourit en racontant l’anecdote, qui n’est toutefois pour rien dans son désir de jouer une erreur sur la personne dans la comédie C’est pas moi, c’est l’autre!, à l’affiche à Noël. «Non, cet aspect-là me rappelait plutôt les vieilles comédies françaises que j’aimais. Un côté absurde, qui m’amusait beaucoup», dit-il.
 

Comédie? Vous avez bien lu. Roy Dupuis, l’acteur de tous les drames, qu’on a vu cette année au cinéma dans Jack ParadiseMonica la Mitraille et surtout Mémoires affectives, défend ici un rare rôle comique, celui d’un petit voleur maladroit qui est pris par erreur pour un flic, son sosie! Voyant dans l’uniforme un pouvoir inespéré pour extorquer du fric, et ainsi rembourser une grosse dette, le petit truand décide de tirer profit du malentendu. Avec tous les imbroglios qu’on peut imaginer...
 

Ce n’est pas la première fois que Roy Dupuis se dédie à faire rire. Le tout premier rôle qu’il a tenu sur les planches au secondaire était, après tout, celui du Malade imaginaire de Molière, fait-il remarquer.
 

Au cinéma toutefois, depuis l’intense Being at Home with Claude, on ne l’a pas vu souvent sur ce registre. Il était de J’en suis!, qu’il ne renie pas, mais qui n’était pas exactement ce qu’on peut appeler une réussite. Dans C’est pas moi, c’est l’autre!, par contre, il en surprendra plus d’un, en révélant une autre couleur de sa palette.
 

Roy Dupuis est le premier à reconnaître que la comédie n’est pas son territoire de prédilection, sa «première force». «Je ne verrais pas, par exemple, faire un rôle slapstick, dit-il. Mais dans une comédie de situations comme celle-là, je pensais que je pouvais me tirer d’affaire. J’avais aimé le scénario, je partageais la vue du réalisateur Alain Zaloum sur l’histoire, je me suis dit que ce serait l’fun d’essayer. J’étais curieux.»
 

Lucie Laurier, qui joue la partenaire du faux flic dans le film, et qui, comme les autres, se laisse berner par la ressemblance physique, était presque étonnée de voir Roy Dupuis s’intéresser au scénario, qui lui rappelait les comédies françaises avec Pierre Richard.
 

«J’étais déjà choisie quand il a accepté, dit-elle, et je ne savais pas qu’il aurait envie de faire ça. Ça m’a surprise, mais en même temps c’était un vrai bonheur de le retrouver après C’était le 12 du 12 et Chili avait les blues, car c’est un grand acteur de cinéma.»
 

Alain Zaloum ne cherchait pas un bouffon pour le rôle principal. Dans la tradition de la comédie de situations, ce n’est d’ailleurs pas tant le personnage qui fait rire avec ses pitreries, mais les événements dans lesquels il est plongé.
 

«Roy Dupuis m’a donné le cœur que je recherchais pour le personnage», résume le cinéaste. Car au-delà de la comédie, au parfum sentimental, le film raconte l’histoire d’un homme que les événements transforment. «J’avais besoin d’un acteur qui puisse convaincre le spectateur de ce changement», poursuit-il.
 

Alain Zaloum est un fan de Mike Nichols. «Dans ses comédies, il a souvent fait appel à des acteurs qui ne sont pas reconnus pour ça, mais dont la présence ajoute quelque chose aux personnages. C’est un peu dans cet esprit que ça me plaisait de travailler avec Roy Dupuis
 

Choc  des  cultures
 

S’il plaisait à l’acteur de changer de registre, la perspective de donner la réplique à Anémone a aussi joué dans son désir de tourner C’est pas moi, c’est l’autre!. Pourquoi Anémone«Parce que c’est une actrice que je respecte beaucoup. Je me passe Le père Noël est une ordure à chaque Noël. Elle a toujours une présence particulière. Et en plus, c’est une personne très engagée, écologiquement. Disons qu’on avait des atomes crochus.»
 
La présence d’Anémone en Carlotta, représentante de la mafia marseillaise, qui a des comptes à régler avec le petit truand, n’est pas accidentelle. C’est pas moi, c’est l’autre!, réalisé avec un budget de 6 millions $, est une coproduction avec la France et l’Angleterre. Ce qui explique la participation de l’actrice, de même que celle de Michel Muller.
 

De cet impératif de coproduction, Alain a choisi de profiter. Le scénario de son ami Luis Furtado a d’ailleurs été revu, pour que la présence à l’écran des Français trouve une vraie justification. «La coproduction m’inquiétait un peu au départ, parce que je ne voulais pas que ce soit arbitraire. Les personnages de la mafia italienne dans le scénario dont devenus la mafia marseillaise. Ce qui a permis d’ouvrir sur autre chose.»
 

Mieux encore, les écarts de langage entre les cousins et les Québécois sont devenus, dans les dialogues, une source supplémentaire de comédie. «C’est ce qui m’a beaucoup intéressé dans le scénario, mentionne Roy DupuisJe n’ai pas vu beaucoup de films qui exploitaient ainsi la rencontre de nos deux cultures, l’incompréhension qu’il peut y avoir entre les Français et les Québécois, une vérité qu’on a appris à mieux connaître depuis une dizaine d’années. On est très différents des Français. Dans le film, c’est la langue qui l’illustre, mais il y a beaucoup plus que ça.»
 

Il va plus loin. «Sans ça, j’aurais peut-être dit non, dit-il. J’aimais cette rencontre de cultures. J’aimais aussi l’univers que Luck (Mervil) apportait. C’est un film qui joue beaucoup sur les rencontres entre différents univers. Cet aspect-là m’a beaucoup plu
 


Source:
Le Soleil




 

Partager cet article

Repost 0
Published by TeamRDE - dans C'est pas moi - c'est l'autre!

Présentation

  • : ROY DUPUIS EUROPE
  • ROY DUPUIS EUROPE
  • : ROY DUPUIS, exclusivement vôtre. Pour vraiment tout savoir sur cet extraordinaire acteur et comédien québécois.
  • Contact

Recherche