Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 12:00


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
2005/02 - Coup d'envoi des 23es Rendez-vous avec «Manners of Dying»

 

17 février 2005
 

Coup  d'envoi  des  23es  Rendez-vous  avec  «Manners  of  Dying»


Par Odile Tremblay 



C'est ce soir que démarrent les 23es Rendez-vous du Cinéma québécois qui, à Montréal puis à Québec, présentent 166 films de formats divers mais aussi des tribunes de discussions et de rencontres au Bistro SAQ de la Cinémathèque. Quelques primeurs sont à découvrir du côté du long métrage, mais aussi du documentaire et du court métrage. En clôture et en ouverture, elles sont bien sûr au rendez-vous des Rendez-vous.


Pour le lancement de Manners of Dying (L'Exécution) au Cinéma Impérial, une bonne partie de la chic faune montréalaise sera de la fête, même si le thème du film, l'exécution d'un condamné à mort, n'apparaît pas a priori réjouissant.
 

Bon film pourtant, qui offre son meilleur rôle à Roy Dupuis, très présent dans notre cinéma cette année. Réalisé avec un mini budget, Manners of Dying, premier long métrage de Jeremy Peter Allen, est adapté d'une nouvelle de Yann Martel.....
 

.... Le fait que ce film ait été tourné avec une caméra Super-16 puis gonflé en 35 mm crée bien sûr un flou des images. On reprochera aussi à Manners of Dying sa trop longue introduction. Le film dure une heure 44 minutes et aurait pu être raccourci à un bout ou à l'autre d'un bon vingt minutes. Ces bémols mis à part, l'histoire en volets, qui explore huit manières d'aborder son exécution, permet à Roy Dupuis de déployer un grand registre de jeu et de plonger en lui-même. Tantôt suppliant et lâche, tantôt combatif, sentimental ou mort de rire, son personnage de condamné refera chaque fois son chemin de croix: dernier repas, relations diverses avec les gardiens, le pasteur, le chef cuisinier, le médecin, mais surtout le directeur de prison, incarné tout en finesse par Serge Houde.


Étrange exercice dont on ne connaîtra jamais la nature (rêves du prisonnier?) mais qui permettra de montrer toute une faune accrochée à l'«allée de la mort», avec ses émotions, ses hantises et ses hauts le coeur. Le directeur est le fil d'Ariane reliant les sections du film. Imperceptiblement, d'un segment à l'autre, le personnage de Serge Houde, d'abord prisonnier d'une mécanique de la mort, manifeste davantage son humanité et sa révolte contre son rôle d'agent exterminateur d'État. Face aux incarnations flamboyantes de Roy DupuisHoude oppose avec finesse la gestion de la nuance, et Manners of Dying, malgré le caractère un peu artificiel du procédé, vaut vraiment le détour....


.... Rappelons que les Rendez-vous se tiendront à Montréal du 17 au 27 février à la Cinémathèque, au Cinéma de l'ONF, au Beaubien et au Quartier latin. Du 21 au 27 février, ils s'exportent à Québec au Musée de la Civilisation.
 


Source:


 

2005-02-RVCQ

2005-02-MOD-Promo


 



22 février 2005
 

LES  RENDEZ-VOUS  DU  CINÉMA  QUÉBÉCOIS

Voir  un  homme  pleurer


Par Gilles Carignan
 



«Voir un ami pleurer...», chantait Brel en fermeture d'Un Zoo la Nuit, le classique du regretté Jean-Claude Lauzon. En paraphrasant à peine, on obtient l'une des surprenantes images qui traversent quelques films offerts cette semaine aux Rendez-vous du Cinéma québécois: l'homme qui pleure.


Si des acteurs déploraient il n'y a pas si longtemps l'image souvent réductrice que la télé et le cinéma renvoyaient de l'homme québécois, quelques films récents montrent que, sous la carapace du tough imperturbable, bouille une émotion qui ne demande qu'à s'exprimer.
 

Des circonstances extrêmes peuvent y contribuer, comme dans Manners of Dying, où un condamné (Roy Dupuis, encore excellent) craque à l'approche de son rendez-vous avec la mort, devant un directeur de prison (Serge Houde) qui tente, tant bien que mal, de refouler son sentiment derrière la froideur des procédures.


En présence du nouveau lauréat du Jutra du Meilleur acteur, Roy Dupuis, et du cinéaste Jeremy Peter Allen, le film a ouvert le programme local des Rendez-vous, hier soir, devant une salle comble au Musée de la Civilisation.


Il sera projeté de nouveau demain après-midi (14 h), avant de prendre l'affiche le 4 mars dans sa version française, L'Exécution. L'expérience, l'interprétation, le traitement: tout ça vaut le détour....



Source:
 Le Soleil
  

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle - dans Manners of Dying-L'Exécution

Présentation

  • : ROY DUPUIS EUROPE
  • ROY DUPUIS EUROPE
  • : ROY DUPUIS, exclusivement vôtre. Pour vraiment tout savoir sur cet extraordinaire acteur et comédien québécois.
  • Contact

Recherche