Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 18:01


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
2007/08 - Au royaume du froid et des moustiques


10 août 2007
 

PORT-CARTIER

Au  royaume  du  froid  et  des  moustiques


Par Brigitte McCann





Les acteurs et artisans de Timekeeper gardent le moral, malgré des heures de tournage sous une pluie glaciale et les piqûres constantes de véritables nuages de moustiques.



Rarement voit-on les artisans d'un plateau de tournage de 6 M$ avoir la vie aussi dure.... D'abord, les bébittes. Elles sont partout, tout le temps, elles constituent un défi qui en a surpris plus d'un. «On a presque tout le temps 50 à 60 bébittes autour de soi, raconte Craig Olejnik, 28 ans, qui tient le rôle principal du film. Il y a eu quelques journées où on s'est fait piquer partout. Après ça, je pense que je n'aurai plus jamais peur des moustiques.»....
 

Ours,  loups,  orignaux
 

Le campement de base des ouvriers de chemins de fer, personnages centraux de Timekeeper, est érigé au coeur de la réserve faunique de Port-Cartier, peuplée d'ours, de loups et d'orignaux. Le décor des années 1960 est fidèle à la forêt des Territoires du Nord-Ouest, où se déroule le scénario tiré du roman de l'auteur Trevor Ferguson.
 

Et puis, il y a la pluie, nécessaire au tournage, mais glaciale pour les acteurs. «Hier, il pleuvait et il faisait à peu près 5 degrés. On a tellement gelé!», s'exclame Réal Chabot, producteur du long-métrage.
 

Et l'isolation, au centre d'une mer sauvage de sapins et d'épinettes. Plusieurs acteurs n'ont pas mis les pieds à l'extérieur de Port-Cartier depuis des semaines. Mais Roy Dupuis semble apprécier ce dernier élément. «À partir du moment où ça sert au scénario, ça me nourrit d'être isolé et de ne pas retourner à ma propre réalité», indique celui qui incarne Scully, un personnage violent.
 

Des  malheurs  heureux
 

Mais selon Louis Bélanger, tout ça ne fait qu'ajouter du réalisme à la production, aidant les acteurs à imaginer le sort des ouvriers qu'ils incarnent. «S'il n'avait pas plu, on aurait eu l'air d'être en vacances, note-t- il. C'est drôle à dire, mais on est heureux qu'il pleuve, moi et le directeur de la photo. Ça fait de meilleures images.»
 

Timekeeper raconte la vie des ouvriers responsables de la construction des 52 derniers miles du chemin de fer du Grand Lac des Esclaves. Une bande supervisée par un contremaître véreux où «tout le monde abuse de tout le monde», résume Gaston Lepage, qui joue Germain, un "fêlé" surnommé Herm. Certaines scènes sont très violentes, tout le contraire de la bonne entente qui règne sur le plateau. «Un des personnages se fait tirer un coup de 12 en pleine face», donne-t-il en exemple.
 

Tourné en anglais, Timekeeper prendra l'affiche au Québec et au Canada en 2008. Il devrait être doublé en français.
 

Le producteur de Timekeeper, Réal Chabot, compte soumettre le long-métrage aux grands festivals de films l'an prochain, dont ceux de Cannes et de Venise. La date de la sortie en salle sera ensuite déterminée.
 


Source:
Le Journal de Montréal
 



 

Partager cet article

Repost 0
Published by TeamRDE - dans The Timekeeper

Présentation

  • : ROY DUPUIS EUROPE
  • ROY DUPUIS EUROPE
  • : ROY DUPUIS, exclusivement vôtre. Pour vraiment tout savoir sur cet extraordinaire acteur et comédien québécois.
  • Contact

Recherche