Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 21:15


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
2007/08 - «Rrrroy, le beau p'tit Roy!»

 

10 août 2007
 

TOURNAGE  DE  «TIMEKEEPER»

«Rrrroy,  le  beau  p'tit  Roy!»
 
Par Brigitte McCann
 



«Tout le monde parle de Rrrroy, le beau p'tit Roy! Personnellement, je pensais qu'il était plus costaud.»
 

Comme Maurice Gaudreault, 59 ans, bon nombre d'habitants de Port-Cartier suivent à la trace les déplacements des acteurs vedettes du film Timekeeper dans leur petit village de la Côte-Nord (7000 habitants). C'est le talk of the town.
 

Ils sont absolument fascinés par la production de 6 M$, tournée en grande partie sur leur territoire. Après tout, pour des Montréalais, Port-Cartier c'est creux en bébitte. Dix heures de route en voiture. Ou deux heures d'avion et deux heures de route.
 

«Ici, comme vedette, on a eu la chanteuse Marie Carmen il y a quelque temps, et on va avoir Marie-Michèle Desrosiers, mais jamais personne comme Roy Dupuis ou Gaston Lepage», indique M. Gaudreault, un col-bleu à la retraite de Port-Cartier.
 

Par exemple, les habitants savent que Roy Dupuis va régulièrement manger des fruits de mers au resto Le Remous. Et que Gaston Lepage est allé prendre un repas au restaurant Dixie Lee. La visite de Lepage chez le restaurateur de poulet frit est d'ailleurs devenue l'objet d'une chanson qui tourne sur les ondes de la radio locale.
 

La fierté de Port-Cartier est palpable, d'autant plus que la production emploie 50 figurants de 45 ans et plus, payés 10 $ l'heure. «On peut faire des journées de 10 à 12 heures», indique l'un d'eux, Michel Bezeau. Employé de Québec-Cartier Mining, c'est lui qui a entraîné les acteurs du film à bien faire leur «piking», à savoir le montage des rails du chemin de fer, une partie intégrante du scénario.
 


Source:
Le Journal de Montréal




 

Partager cet article

Repost 0
Published by TeamRDE - dans The Timekeeper