Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 12:49


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
2008/04 - Roy Dupuis est au Québec pour y rester


13 avril 2008
 


«L'AUTOMNE  DE  MES  SOUVENIRS»
Roy  Dupuis  est  au  Québec  pour  y  rester
 


Il a des légions de fans tant au Québec qu’aux États-Unis, mais son coeur est et restera toujours ici. Roy Dupuis a réussi à concilier ces deux réalités en tournant L’Automne de mes souvenirs à Magog, en compagnie d’acteurs américains et européens.
 

Chaque matin, Roy Dupuis se rendait sur le plateau de tournage. Et il n’allait pas rejoindre n’importe qui. L’acteur allait y donner la réplique à Susan Sarandon, Christopher Plummer, Max von Sydow et Gabriel Byrne.
 

«C’était bien de rencontrer ces gens, ils font ce métier pour les bonnes raisons, pour raconter une histoire. Personne n’essayait de tirer la couverture de son côté, d’attirer l’attention ou de jouer à la vedette», se souvient Roy Dupuis.
 
 
TOMBER  À  POINT
 

Ce projet de film est apparu à Roy Dupuis peu après son séjour au Rwanda, où il a tourné J’ai serré la main du diable. Cette offre est tombée à point pour l’acteur.
 

«Je n’avais pas envie d’endosser un autre premier rôle tout de suite après celui du général Dallaire», souffle-t-il. C’est ainsi qu’il a bien accepté ce rôle secondaire, celui d’un homme dont la mère est encore troublée par son séjour à Drancy, camp de détention de la Seconde Guerre mondiale en banlieue de Paris.
 

Roy Dupuis a joué de la comédie au drame, du petit au grand écran, toujours sous le signe de la diversité. Pourtant, il ne se soucie pas de ce que les projets qu’il choisit soient nécessairement différents les uns des autres.


«Que ce soit un film, une émission ou une pièce de théâtre, il faut que le projet m’interpelle. C’est tout. J’aime les récits pertinents, qui disent des choses ou qui dévoilent des parties cachées d’une réalité. C’est sûr qu’une certaine diversité est un plus, un avantage, mais si l’histoire est importante, c’est ce qui prédomine», explique-t-il.
 


GARDER  LES  YEUX  SUR  SON  OBJECTIF
 

Une chose est certaine, l’aspect qui pèse le moins dans la balance est l’aspect glamour, le vedettariat qui accompagne les projets. Les feux de la rampe, très peu pour Roy Dupuis. Depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre, en 1986, l’acteur n’a pas perdu de vue son objectif de départ. «J’y ai appris les vraies raisons de faire notre métier, c’est-à-dire de raconter des histoires. Je n’ai jamais, au grand jamais eu l’intention de devenir une star», lance-t-il le plus sérieusement du monde.
 

Sa participation dans une production aux côtés de Susan Sarandon contribue tout de même à remonter sa cote de popularité, déjà très haute au pays de l’Oncle Sam. Les Américains en sont fous, presque autant que les Québécois.
 

Tellement que des regroupements de fans, les «Royettes», ont créé des fan clubs, des sites webs et autres regroupements pour partager leur amour de Roy Dupuis. Risquons-nous de perdre l’acteur au profit de nos voisins du Sud?
 

«Jamaistranche-t-il sèchement. Chez moi, c’est ici. J’ai ma maison, ma terre, ça m’a pris du temps à trouver tout ça et je vais probablement finir ma vie ici.» Voilà qui risque d’en rassurer plus d’une...
 


Source:




 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : ROY DUPUIS EUROPE
  • ROY DUPUIS EUROPE
  • : ROY DUPUIS, exclusivement vôtre. Pour vraiment tout savoir sur cet extraordinaire acteur et comédien québécois.
  • Contact

Recherche