Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 13:28


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.

 


2010-09-RoyFA300

 



1er septembre 2010


Roy Dupuis - Père de famille dans «Les Rescapés»

«J’étais  tanné  d’être  dans  mes  valises»


Par Marie-Hélène Goulet

 



Grâce à la série Les Rescapés de Radio-Canada, Roy Dupuis fait un retour au petit écran qui ravit bien des téléspectateurs. Selon l’acteur, le tournage lui a permis de poser ses valises un instant.

 

«J’ai fait beaucoup de cinéma, ces dernières années, et ça comporte beaucoup de voyagement. En général, c’était agréable, mais j’étais tanné d’être dans mes valises. J’avais envie de passer un peu de temps chez moi. La série m’a permis de le faire, du moins, le temps d’un été», avoue-t-il, tout sourire.

 

Un  père  autoritaire,  mais  présent

 

Roy Dupuis, qui incarne un chef de famille autoritaire dans la série, adore rappeler aux gens la réalité des années 60, si différente, mais pas si lointaine. Lui-même, qui est né en 1963, reconnaît son père à travers le personnage de Gérald Boivin: «Pour tenir ce rôle, je suis allé puiser dans les modèles que j’ai eus, c’est sûr. Mon père était autoritaire, comme les autres hommes de son époque, et il était le boss de la maison, du moins pensait-il l’être. Il ne m’a jamais demandé où je voulais aller pour les vacances. Il décidait, et on suivait. Je n’étais pas malheureux pour autant.»

 

Le père de l’acteur, un voyageur de commerce, était très présent pour ses enfants, contrairement à beaucoup de ses semblables, comme l’enquêteur Gérald Boivin, qui se donnaient corps et âme au travail. «Je n’ai pas eu un père absent. C’est sûr que nous n’avions pas de grandes conversations, car ça ne se faisait pas, mais il était toujours là pour nous conduire à nos pratiques de hockey ou de natation. Il était très présent», se souvient Roy.

 

Le  phénomène  des  enfants-rois

 

Bien qu’il n’ait pas d’enfant, Roy Dupuis est très heureux de constater que des liens plus égalitaires se sont formés entre les générations, depuis les années 60, et il est toujours ravi de voir ses amis intégrer leurs petits aux réceptions, au lieu de les reléguer à la fameuse «table des enfants.» Par contre, même s’il estime que le rapport parent-enfant s’est amélioré, il est loin d’être certain que son statut à travers les familles recomposées soit une très bonne chose.

 

«Dans le cas des familles éclatées, j’ai l’impression que plusieurs parents essaient d’acheter l’amour de leur enfant, ce qui crée beaucoup d’enfants-rois. Je trouve que les parents sont parfois un peu gagas et qu’ils ont beaucoup trop recours aux bébelles et à la consommation. Quand j’étais jeune, nous avions peut-être moins de jouets que les enfants d’aujourd’hui, mais nous utilisions sûrement un peu plus notre imagination qu’eux», souligne Roy.

 

Pas  de  cigarette  pour  lui

 

En se métamorphosant en père de famille moustachu, Roy Dupuis a subi une véritable transformation qui le situe à mille lieues des personnages plus séduisants qu’il a joués dans sa carrière. Des joues plus rebondies accentuent même la chose. Cette transformation ne repose pas seulement sur la vision du réalisateur, Claude Desrosiers, mais bien sur une évolution dans la vie personnelle de son comédien.

 

En effet, au début du tournage, Roy venait tout juste d’arrêter de fumer. Il avait donc pris un peu de poids. D’ailleurs, si les autres personnages, y compris celui de Guylaine Tremblay, allument cigarette sur cigarette, l’enquêteur Boivin n’en porte jamais une à ses lèvres.

 

«Je ne pouvais pas le faire, car je venais tout juste d’arrêter de fumer, et ça aurait été trop dur pour moi. J’en ai discuté avec Claude Desrosiers, et nous avons convenu que le fait de ne pas fumer allait bien avec la rigueur du personnage. C’est de loin l’homme le plus droit de la série, quelqu’un qui tient à ses principes», explique-t-il.

 

En fait, Gérald Boivin y tient tellement que, même si son fils Charles (Maxim Gaudette) rêve de devenir policier, il n’est pas question pour lui qu’il intervienne en faveur de son fils pour qu’il puisse réaliser son rêve. Est-ce que l’année 2010 va dégeler un peu cet homme si respectueux de la loi? «On verra bien. Il n’est pas facile à dégeler, notre Gérald», laisse tomber son interprète avec un brin d’humour.

 


Source:

7Jours

 http://7jours.canoe.ca/tele/nouvelles





 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle - dans Rencontres et entrevues

Présentation

  • : ROY DUPUIS EUROPE
  • ROY DUPUIS EUROPE
  • : ROY DUPUIS, exclusivement vôtre. Pour vraiment tout savoir sur cet extraordinaire acteur et comédien québécois.
  • Contact

Recherche