Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 16:25


12 - 14 janvier 2007

 

ROY DUPUIS
, dans son rôle de coprésident de la Fondation Rivières, a lancé un cri d’alarme hier, après que le premier ministre Jean Charest eut officialisé le début des travaux de 5G$, comprenant la dérivation partielle de la rivière Rupert, pour le projet hydroélectrique Eastmain-1-A



2007-01-Metro-Ml-2


Lancement  du  projet  Eastmain-l-A 

Rentable  économiquement,  contesté  écologiquement
 

LE PREMIER ministre Jean Charest et Hydro-Québec ont finalement annoncé à Montréal, hier, le début des travaux du vaste projet hydroélectrique de 5 G$ Eastmain-t-A. Le projet comprend la dérivation partielle de la rivière Rupert vers le nord, la construction de la centrale Eastmain-1-A, puis celle de la centrale de la Sarcelle.
 

Une  place  aux  Cris


Les Cris se verront octroyer des contrats d'une valeur d'au moins 240M$, a précisé le ministre des Ressources naturelles, Pierre Corbeil. 
Le grand chef du Grand conseil des Cris, Matthew Mukash, a avoué ses «sentiments partagés» face à ce projet. En tant qu'autochtone attaché à ses terres, à ses rivières, il se dit «triste», mais il faut également admettre que le développement électrique et la Convention de la Baie James ont stimulé la croissance économique dans la région, a-t-il fait valoir.
 

De  nombreux  mécontents


Les opposants au projet, des écologistes et des membres de la communauté Crie opposés à la dérivation de la Rupert, sont nombreux. Anne-Marie Saint-Cerny, de la Fondation Rivières, demande carrément «un moratoire pour que des alternatives soient étudiées avant de tout saccager». Ces solutions de rechange seraient par exemple l'éolien ou les économies d'énergie, suggère-t-elle.
 

Le comédien Roy Dupuis, coprésident de la Fondation Rivières, a plaidé la même cause. «Aujourd'hui, on ne peut plus se permettre d'empiéter sur l'environnement à moins que ce soit absolument nécessaire. Et ce n'est vraiment pas le cas avec la Rupert», a-t-il dit. 
«Hydro-Québec, c'est nous autres. Notre gouvernement, c'est nous autres aussi. Donc, c'est nous autres qui détournons la Rupert, qui est un joyau.»
 

Daniel Green, du Sierra Club, n'y est pas allé par quatre chemins, affirmant que l'hydroélectricité au Québec, à cause de la contamination au mercure, n'est pas propre. L'hydroélectricité, par les grands réservoirs, pollue l'eau, pollue le poisson et pollue les gens qui mangent ce poisson.» (PC)
 

Le  projet  Eastmain-l-A


- la mise en service des différentes phases du projet débutera à la fin de 2009 pour se terminer durant les derniers mois de 2012. 

- 4000 travailleurs seront affectés à ce projet 

- La production hydroélectrique des deux centrales équivaut à la consommation de 425.000 clients résidentiels. 

- L’énergie ainsi produite le sera à un coût de 5,1 cents le kilowattheure.
 

 

Source:
Article Journal Métro/W-E 

 
 

Pour  une  consultation  facile  et  rapide,  je  vous  invite  à  naviguer  soit  par 
 Catégories,  soit  par  la  page  PLAN  DU  SITE. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle - dans Roy Dupuis et la Fondation Rivières

Présentation

  • : ROY DUPUIS EUROPE
  • ROY DUPUIS EUROPE
  • : ROY DUPUIS, exclusivement vôtre. Pour vraiment tout savoir sur cet extraordinaire acteur et comédien québécois.
  • Contact

Recherche