Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 17:38


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
2003/11 - L'Invitation aux Images


1er novembre 2003


À  voir  à  la  télévision  le  lundi  3  novembre  (Télé-Québec,  21h):
La  mémoire  du  cinéma


Par André Lavoie 



Elle n'a pris que quelques rides. Et au fil des ans, accumuler des pellicules ne fut jamais pour elle une honte, mais plutôt une fierté, une vocation. Son engagement lui vaut aujourd'hui une renommée internationale... mais une trop grande méconnaissance de la part de spectateurs qui la croient, à tort, réservée à une élite cinéphilique: la Cinémathèque québécoise 
fête ses 40 ans et elle ne célèbre pas qu'entre ses murs. Après une semaine de portes ouvertes où tous étaient conviés à découvrir grands classiques et coups de coeur, l'institution va faire son cinéma au petit écran dans L'Invitation aux Images, de Jocelyn Barnabé.


L'acteur Roy Dupuis agit à titre de guide officiel, mais c'est le personnel de l'organisme qui ouvre véritablement les portes de lieux où même les plus fervents habitués ne s'aventurent jamais. Des créateurs de diverses générations associés au cinéma québécois, dont le compositeur Yves Laferrière et les cinéastes Louis Bélanger, Alanis Obomsawin et Anaïs Barbeau-Lavalette, s'amusent à fouiller ses coffres, «son ventre», pour dénicher souvenirs et perles rares. Une façon originale de montrer les diverses facettes d'une institution dont la mission est souvent mal comprise alors que la programmation de ses deux salles, Claude-Jutra et Fernand-Seguin, ne représente qu'une partie de ses activités.


Parfois porté par une poésie un peu lourde et des images léchées, ce qui donne à la visite un aspect solennel et pontifiant, L'Invitation aux Images cherche surtout à mettre en lumière une institution prestigieuse qui n'a pas encore tous les moyens de ses ambitions. La fréquenter, la soutenir, se laisser bercer par les histoires, passées et présentes, qu'elle veut nous raconter, c'est faire un geste contre l'oubli, pour la continuité du cinéma. Celui d'ici comme celui d'ailleurs.


Source:
Le Devoir - www.ledevoir.com
 


2003-03-IAIm4 hr


 

Diffusé le 3 novembre 2003


SYNOPSIS



À l’invitation d’un archiviste imaginaire qui incarne l’esprit du lieu, quatre personnalités du monde du cinéma québécois et un enfant curieux partent à la recherche des trésors que protègent depuis 40 ans les voûtes de la Cinémathèque québécoise. Ils y découvrent le cinéma du cinéma, l’histoire de nos histoires, la mémoire de nos mémoires, et aussi un peu d’eux-mêmes. Car sans la Cinémathèque québécoise, c’est tout un pan de notre vie collective qui s’abîmerait sans retour sous la poussière de l’oubli.



Roy Dupuis, l’archiviste, Anaïs Barbeau-Lavalette, jeune réalisatrice, Louis Bélanger et Alanis Obomsawin, cinéastes, Yves Laferrière, musicien, et Arthur Therrien, cinéphile en herbe, sont les personnages de ce documentaire en forme d’aventure visuelle, qui a pour but de faire découvrir au public le rôle de notre cinémathèque, considérée comme la troisième en importance et en qualité dans le monde.

 

 


2003-03-hr

2003-03-IAI

2003-03-iai-m2
 
 




 

Partager cet article

Repost 0
Published by TeamRDE - dans Documentaires