Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 22:41


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 






Du 30 octobre au 4 novembre 2004
 


23ème  Festival  du  cinéma  international  en  Abitibi-Témiscamingue

Des longs métrages en premières mondiale



Manners of Dying, du réalisateur canadien Jeremy Peter Allen, présenté en première mondiale et en présence du comédien Roy Dupuis.


 

 

Gatineau, 1er novembre 2004 



«Manners  of  dying»  -  Un  produit  témiscabitibien!
 


Dimanche  soir  (31  octobre),  en  première  mondiale,  les  festivaliers  ont  pu  voir  le  film  Manners  of  Dying  dont  plusieurs  artisans  sont  originaires  de  l'Abitibi-Témiscamingue.



Sur scène, se sont succédés au micro le comédien originaire d'Amos, Roy Dupuis, le comédien Serge Houde, le réalisateur Jeremy Peter Allen, mais d'abord, le producteur, Yves Fortin.


«Ça doit faire dix fois au cours des 23 dernières années que je viens à ce micro. À titre de Témiscamien, je suis extrêmement fier de vous présenter ce soir Manners of dying, a déclaré le producteur qui n'hésite pas à souligner que ses racines régionales facilitent son travail.


Yves Fortin a également fait l'éloge du réalisateur Jeremy Peter Allen: un réalisateur de la relève qui en était à sa toute première présence au Festival. «On m'en avait parlé. On m'avait dit que c'était absolument merveilleux et c'est ce que je constate», a souligné le réalisateur.


Pour sa part, Roy Dupuis a son idée pour expliquer la notoriété du Festival. Il confiait justement à une responsable de l'accueil le rôle de premier plan que joue l'accueil pour l'étonnante vitalité du Festival du Cinéma international en Abitibi-Témiscamingue.
 


Source:
http://www.ladepeche.qc.ca/fciat23a2.html

  

   

MOD-00-Promo


 
Scénarios  autour  de  la  peine  de  mort  avec  «Manners  of  Dying»
 


C'est hier soir au Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue qu'était présenté en grande première mondiale, le film réalisé par Jeremy Peter Allen, Manners of Dying. Un long métrage choc mettant en vedette Roy Dupuis s'articulant autour de la peine de mort.
 

Le public de la salle a d'ailleurs été sous le choc et sous le questionnement que suscite ce film. De fait, l'histoire propose de suivre le parcours du condamné à mort, Kevin Barlow à travers huit scénarios ou façons de réagir complètement différents.
 

Outre la polémique autour de la peine de mort, le long métrage permet aussi de voir comment devant, à l'éminence de la mort, l'humain peut avoir des comportements différents. Un beau rôle donc pour Roy Dupuis, qui y incarne avec authenticité le condamné à mort dans ses multiples états d'âme.
 

Manners  of  Dying devrait être présenté au grand écran au début de l'année 2005.
 


Source:
Marie-Ève Bouchard

Roy  Dupuis:  vedette  du  Festival  du  cinéma  en  Abitibi
 
 

«Décidément, c'est l'acteur Roy Dupuis qui est la vedette du 23e Festival du Cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, qui suit son cours pour une troisième journée à Rouyn-Noranda.
 

Après avoir présenté Manners of Dying, en grande première, hier soir, l'acteur originaire d'Amos, a présenté Mémoires affectives cet après-midi, un film de Francis Leclerc, à qui l'on doit notamment le long-métrage Une jeune fille à la fenêtre


(Anick Charette – Transcontinental.ca / http://www.info07.com/)



 

 

2004/11 - Manners of Dying, un produit témiscabitibien!
2004/11 - Manners of Dying, un produit témiscabitibien!
Photos © http://festivalcinema.ca/

Photos © http://festivalcinema.ca/



2 novembre 2004
 

Roy  Dupuis:  «J'ai  toujours  été  fier  de  venir  de  l'Abitibi»
 

Par Stéphane Laroche




Le comédien Roy Dupuis était de passage dans sa région natale pour présenter deux longs métrages au festival du cinéma. Il est venu présenter Manners of Dying et Mémoires affectives«deux films qui me tiennent à coeur et que je trouve importants», a-t-il confié en entrevue, samedi dernier.
 

Dans Manners of DyingRoy Dupuis interprète un condamné à mort qui vit ses 12 dernières heures. «Ç'a été pour moi l'un des tournages les plus intenses que j'ai vécus jusqu'à présent, a-t-il dit. Intense physiquement. Intense psychologiquement. Intense émotivement. Ç'a été un gros travail


Dans Mémoires affectives, il incarne un vétérinaire de campagne qui vient de sortir d'un long coma. Il est amnésique. Il récupère la mémoire au fur et à mesure qu'il revoit ses proches. L'ennui, c'est que certains souvenirs ne semblent pas lui appartenir.
 
 
1ère  fois  au  Festival


C'est la première fois que Roy Dupuis participe au Festival du Cinéma international en Abitibi-Témiscamingue.


«On m'a souvent invité, mais ça n'avait jamais adonné», a-t-il dit. Il ne cache pas toutefois qu'il revient quelques fois par année dans sa région d'origine. «J'ai toujours été fier de venir de l'Abitibi. C'est une région que j'aime beaucoup et que j'ai appris à redécouvrir. Je suis quand même parti un bon bout de temps, mais depuis quatre ou cinq ans, je reviens régulièrement. J'ai de la parenté et des amis à Amos», raconte celui qui est né et qui a vécu dans la ville pionnière de l'Abitibi jusqu'à l'âge de 11 ans.
 

«Pour moi, l'Abitibi, c'est les lacs, c'est les étés au chalet, c'est la pêche... C'est aussi le violoncelle chez les Soeurs. J'ai beaucoup de souvenirs d'enfance. La région, c'est une fierté pour moi. Et les gens ici sont très accueillants», a-t-il conclu.
 
 

Source:
L'Écho Abitibien (http://lechoabitibien.canoe.ca/)
 





 

Partager cet article

Repost 0
Published by TeamRDE - dans Manners of Dying-L'Exécution

Présentation

  • : ROY DUPUIS EUROPE
  • ROY DUPUIS EUROPE
  • : ROY DUPUIS, exclusivement vôtre. Pour vraiment tout savoir sur cet extraordinaire acteur et comédien québécois.
  • Contact

Recherche