Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 13:21

 

(Condensé de toute l'actualité du film / Accès rapide à l'ensemble des articles, contenus officiels, photos & vidéos)

 

 


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
2011/09 - COTEAU ROUGE / Catégorie
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Coteau Rouge
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 12:30


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
2011/09 - COTEAU ROUGE
2011/09 - COTEAU ROUGE
2011/09 - COTEAU ROUGE


Coteau  Rouge

 

Page officielle: https://www.facebook.com/pages/Coteau-Rouge/186972217999137?v=wall


Réalisateur: André Forcier


Scénaristes: André Forcier, Linda Pinet, Georgette Duchaîne


Producteurs: André Forcier, Linda Pinet


Direction photo: Daniel Jobin


Direction artistique: Patrice Bengle

Son: Louis Desparois

Montage: Linda Pinet


MusiqueMichel Cusson / Kim Gaboury


Pays: Canada, Québec


Lieux et dates de tournage: Montréal, Longueuil (Canada) - Septembre/Octobre 2010


Première: Montréal, 18 août 2011  (35ème Festival des Films du Monde) / 10-11 octobre 2011 (Vancouver International Film Festival

Sortie en salle: 9 septembre 2011

Costumes: Sophie Lefebvre

Coiffure: Marcelo Padovani

Maquillage: Sophie Lebeau

Société de production: Les Films du Paria 


Distributeurs: ATOPIA
 

 





 


 

L'histoire:

 

Honoré Blanchard, 85 ans, a fait vivre sa famille comme vidangeur de corps pour la pègre et comme pêcheur d’eau douce. Il vit chez son fils Fernand.


Fernand est le propriétaire d’un «gaz bar» à Coteau Rouge. Ses prix sont bas, mais surtout il a un grand court de pétanque attenant à l’Ekonogaz où se tient l’Amicale des joueurs de pétanque. Il a deux enfants: Hélène et Henri.


Hélène (Céline Bonnier) a épousé un promoteur sans scrupule, Éric Miljours (Roy Dupuis), qui veut raser Coteau Rouge pour en faire un quartier à la mode. Elle est la seule Blanchard à ne pas habiter Coteau Rouge. Ne pouvant pas avoir d’enfant, c’est Micheline, sa propre mère, qui a accepté d’être la mère porteuse.


Henri vit avec Estelle. Il a emprunté 125 000$ à son beau-frère pour qu’Estelle puisse suivre des traitements expérimentaux au Mexique. Ils ont un fils Alexis, quinze ans. La famille vit pauvrement et Alexis est tanné de cette pauvreté. Aussi, il décide de fonder une entreprise de tonte manuelle écologique.


Éric n’est pas le bienvenu à Coteau Rouge, aussi il jettera son dévolu sur un nouveau projet d’envergure: une tour à condominiums de 128 étages sur l’île aux fesses. Le jour où il visite et rêve du futur site avec sa femme Hélène, un esturgeon plus gros qu’une baleine frappe la coque de son bateau et Éric et Hélène sont projetés dans le fleuve. Éric disparaît pour toujours… et Hélène est sauve grâce à sa prothèse qui lui sert de bouée de sauvetage.


C’est le temps des vendanges. Micheline a accouché et Hélène est enfin mère. L’atmosphère est à la fête et tous son réunis pour une bombance. Micheline a concocté sa fameuse recette de lapin au lait évaporé pour soulager ses engorgements car Fernand préfère jouer à la pétanque plutôt que la sucer [...].
 

 


Interprétation:

 

- Gaston Lepage  (Fernand)  (Les Invasions barbares, 2003 / Je me souviens, 2009 / The Timekeeper, 2009)


- Louise Laparé  (Micheline)


- Céline Bonnier  (Hélène)



image 2031

 

 

- Roy Dupuis  (Éric Miljours)


- Mario Saint-Amand  (Henri)  (Je me souviens, 2009)


- Paolo Noël  (Honoré)  (Les doigts croches, 2009)


- Hélène Reeves  (Estelle)


- Bianca Gervais  (Marine)


- Louis Champagne  (Sergent Bonneville)  (J'en suis!, 1997)


- Sylvain Massé  (Germain)  (Screamers, 1995/96)


- Pascale Montpetit  (Raymonde)  (Blanche, 1993 / C'était le 12 du 12 et Chili avait les blues, 1994 / Scoop IV, 1995)


- Maxime Desjardins-Tremblay  (Alexis)  


- Sandrine Bisson  (Gabrielle)    


- Roseline Laberge  (Chloé)

- Antony Lemky  (Jason Singleton)

- Donald Pilon (Oswald Crérar)

- Pierre-Luc Lafontaine  (Fernand jeune)

- Daniel Parent  (Honoré jeune)

- France Castel  (Sage-femme)

- Charlotte Laurier  (Pauline Desautels)  (Scoop, 1992-95 / J'en suis!, 1997)

- Francine Ruel  (Jocelyne Montour)

- Julie du Page  (Mariette)

- Luc Senay  (Ti-Guy)

- Jean Chevalier  (Anselme)

- Éric Bruno  (Janvier Blanchard)

 

      Source:

 http://www.atopia.com/film.f/coteaurouge.php 




 

Repost 0
Published by TeamRDE - dans Coteau Rouge
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 15:56


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
 

Compagne  recherchée...  pour  tour  du  monde!

 

 

Le tour du monde sur l'eau qu'il devait faire bientôt est reporté... pour des raisons personnelles que tout le monde connaît. Il a perdu sa partenaire. «Et je ne peux pas faire ce voyage seul. Quand tu fais la tra­versée de l'Atlantique, il faut qu'il y ait tout le temps quelqu'un d'éveillé. Ça prend des semaines, traverser! J'ai envie de partager ça avec quelqu'un. J'aurais le goût d'en faire des bouts tout seul. Mais pour partir, non. Je veux avoir un compagnon ou une compagne... idéalement une compagne!» Des intéressées? 


 

 

10 septembre 2011


Entrevues  avec  Roy  Dupuis  et  Céline  Bonnier 


Par Sabin Desmeules   

 

2011/09 - Roy Dupuis et Céline Bonnier réunis... à l'écran!


Cet article fait partie d'une collection papier privée de 625 pages de journaux & magazines qui est actuellement en vente sur E-Bay.


Ci-dessous, un petit aperçu de ce qu'elle contient: 


 

 

Source:

Article Magazine Échos Vedettes



 


 


Une collection papier privée de 625 pages de journaux & magazines est actuellement en vente sur E-Bay.


Ci-dessous, un petit aperçu de ce qu'elle contient: 

 
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Rencontres et entrevues Coteau Rouge
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 19:15


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 


5 septembre 2011

 


Avec Forcier, Dupuis se laisse d’ailleurs souvent convaincre avant même d’avoir lu le scénario.


«À chaque fois qu’il me propose un rôle, il m’invite à prendre un café pour en parler et pour me raconter le film de vive voix. C’est toujours passionnant. En me racontant son histoire, il ouvre plein de parenthèses, relate des anecdotes. Après, je repars avec le scénario pour le lire chez moi, mais en général, je sais déjà que je veux le faire.»

 


COTEAU ROUGE - Un hymne à la solidarité

 

 

2011-09-03-LeSoleil

 

 

3 septembre 2011

 

«Coteau  rouge»:  petite  histoire  et  réalité  décalée

 

Par André Duchesne / La Presse

 


Un téléviseur où l'image, légèrement déréglée, se fragmente en plusieurs strates verticales tout en se mettant à vaciller? Voilà une façon d'illustrer les univers singuliers de la cinématographie d'André Forcier. Des univers décalés dans lesquels ses acteurs fétiches adorent se replonger. Comme dans Coteau rouge, son nouveau long métrage.

 

Lorsque le cinéaste André Forcier amorce un nouveau film, c'est un peu la rentrée des classes. Parce que, d'une oeuvre à l'autre, de nombreux comédiens et techniciens reviennent à lui. La comédienne Céline Bonnier, qui en est à sa quatrième collaboration avec le réalisateur, est de cette famille-là.

 

Lorsqu'on suggère l'idée d'une rentrée pour qualifier l'état d'esprit sur un plateau de Forcier, la comédienne sourit. Et précise: «C'est peut-être plus une récréation qu'une rentrée des classes. Tu as l'impression que tu n'auras pas trop de devoirs à faire. André va chercher des gens qui sont un peu de sa famille. Il sait qu'ils y seront, même si le budget est petit. Car eux savent qu'un film de Forcier, ça nourrit l'âme. Ils trouvent important d'accompagner cet artiste. Moi, je me sens privilégiée de travailler avec lui».....

 

.... Comme bien d'autres, Roy Dupuis classe André Forcier dans la catégorie des cinéastes - Fellini en tête - capables de créer des univers particuliers. Toute la beauté du cinéma est là, croit le comédien qui tourne avec Forcier pour la troisième fois. «Tu sais que tu n'es pas dans la réalité, mais tu sais que ça en parle, s'exclame Dupuis. Pour moi, c'est l'idéal. Moi, je veux être surpris par les scénarios. C'est ce que j'attends des cinéastes: qu'ils nous surprennent, nous emmènent ailleurs, nous apportent un nouveau point de vue.»

 

Il va plus loin, affirmant qu'il ne se bat pas pour décrocher tel ou tel rôle. «C'est l'histoire qui compte, pas le rôle, affirme-t-il. Sinon, on est des bêtes de cirque, on fait de la performance.»

 

La  petite  histoire

 

Tant Roy Dupuis que Céline Bonnier reconnaissent à Forcier sa rare capacité à raconter l'histoire du pays à travers l'angle des petites gens et d'anecdotes sympathiques. Un autre trait de caractère qu'ils affectionnent.

 

«Ce que j'aime de son univers est qu'il s'inspire de la petite histoire, poursuit Roy Dupuis. André est un historien incroyable. Tu l'écoutes raconter d'où viennent ces histoires. Il se souvient des dates, des noms... Il te raconte ça avec précision. Il déterre la petite histoire. Et c'est la petite histoire qui fait la grande.»

 

Son personnage d'Éric Miljours? Il l'adore. «C'est un peu le méchant du film, lance-t-il, sourire en coin. Ce sont souvent des personnages plus le fun à interpréter que les gentils. Ils sont plus colorés. Alors que les gentils n'ont rien de particulier. Il est donc plus difficile de les rendre intéressants. Tandis que les fuckés sont des rôles de composition. Ils sont déjà spéciaux, donc plus faciles à rendre intéressants.»

 

La réflexion trouve écho chez Céline Bonnier. «Sans vouloir la juger, je trouve que mon personnage d'Hélène est nunuche, lance-t-elle. Elle a de drôles de valeurs. Comme de ne pas vouloir altérer les contours de son corps tout en jouant sa grossesse. C'est tout croche! Mais ce sont là les personnages de Forcier. Ils sont toujours un peu décalés tout en partant de la réalité. Ils s'exagèrent un peu eux-mêmes.»

 


Source:

http://moncinema.cyberpresse.ca/nouvelles-et-critiques/entrevues/entrevue/15545-icoteau-rougei-petite-histoire-et-realite-decalee.html

   

 

 


 


 

 
 

 

8 septembre 2011

 

Coteau  Rouge:  so-so-so...  Solidarité!

 

Par Jessica Émond-Ferrat

 


La solidarité. Voilà la valeur qu’André Forcier souhaitait mettre de l’avant dans son dernier long mé­trage, Coteau Rouge, dont le titre fait référence au nom du quartier de Longueuil où demeure le cinéaste. 

 

«Ce qui se passe dans ce quartier, c’est le reflet de notre société, explique-t-il. Et si j’ai autant insisté sur la notion de solidarité, c’est parce que c’est ça, la véritable solution à la gentrification des quartiers ouvriers.»

 

... Roy Dupuis, que tous connaissent bien comme un ardent défenseur de l’environnement, avoue s’être beaucoup amusé à jouer les promoteurs véreux. «C’est souvent plus facile de jouer un personnage qui est éloigné de ce qu’on est, explique-t-il. Quand on se joue soi-même, on a davantage l’impression de se li­­­­vrer. Cela dit, je mets du mien dans chaque personna­ge que je joue. Si j’avais été un crosseur, je l’aurais probablement été à la façon de Miljours Forcier ajoute : «Entre vous et moi, c’était un peu voulu, de donner à Roy un rôle de crétin, pour changer!»....................

 

Jamais  pareil

 

................ À l’instar de Gaston Lepage, de Céline Bonnier, de Mario Saint-Amand et de Louise LaparéRoy Dupuis n’en était pas à sa première collaboration avec Forcier. L’acteur déclare d’ailleurs qu’il ne peut jamais refuser un rôle que Forcier lui offre. 

 

«Chaque fois, il me surprend, explique-t-il. Et c’est ce que je demande à un scénario. Quand je me fais demander: “Roy, il y a-tu un rôle que tu voudrais faire dans la vie?”, je réponds que je n’en ai pas, de rôle idéal, parce que ce que je demande à un scénariste, c’est de me surprendre avec l’histoire qu’il va raconter. C’est ce que j’aime, ce qui vient me chercher.»

 


Source:

http://www.journalmetro.com/culture/article/964005--coteau-rouge-so-so-so-solidarite--page0 





 

Repost 0
Published by TeamRDE - dans Coteau Rouge
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 13:30


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 

Hier soir [18 août], le public bien sapé du FFM a eu droit a une copie de travail de Coteau rouge: pas de générique final, ni d’étalonnage, quelques plans hors synchro... Certains s’en sont offusqués. Pourtant, à qui sait regarder et écouter, le film était bien là: le réalisme magique, le sens du grotesque, l’esprit d’invention, la tendresse, le jeu sur le fil du rasoir de Roy Dupuis et de Céline Bonnier...

Le film d'André Forcier raconte l’histoire de quatre générations de Blanchard, établies dans la ville fictive de Coteau Rouge – un vrai quartier de Longueuil – sur la Rive-Sud de Montréal. L’aîné de la famille (Paolo Noël) est un ancien vidangeur de cadavres dont la mère ne serait rien d’autre qu’un… esturgeon.

 
 
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse

 

19 août 2011
 


«La  solidarité»  comme  seule  solution

 


Par Isabelle Hontebeyrie 

 


19 août 2011
 


«La  solidarité»  comme  seule  solution

 


Par Isabelle Hontebeyrie 

 

 

Le nouveau long métrage d’André Forcier, Coteau rouge ouvrait le Festival des films du monde (FFM) de Montréal, le jeudi 18 août. Et, comme il est de tradition, une conférence de presse réunissait les artisans du film.

 

Après la projection, devant une salle comble, d’une copie non finale de Coteau rouge, André Forcier, entouré de Linda Pinet, productrice-scénariste, Roy Dupuis, Céline Bonnier, Louise Laparé, Gaston Lepage et Paolo Noël ont répondu aux questions du public.

 

.... Tourné «en grande partie» à Longueuil, le film doit son titre - et son histoire - au lieu de résidence du cinéaste. «On n’avait pas tellement de cash pour le tournage» [coût total de production: 1,2 million$], a souligné André Forcier. Il a rappelé que, «dans les années 1940, 1950, l’actuel boulevard Sainte-Foy s’appelait Coteau rouge», nom changé par la suite en raison de la «connotation négative» du quartier.....

 

Si Coteau rouge est une comédie légère et pétillante, aux dialogues finement écrits, le propos n’en est pas moins sérieux. «C’est une question sociale, car, petit à petit, on va assister à la gentrification de Coteau rouge, comme on a assisté à celle du Plateau Mont-Royal.»

 

Et André Forcier de souligner: «La véritable solution pour les hommes est la solidarité», un message contenu dans le film.

 

À  CONTRE-EMPLOI

 

Dans Coteau rouge, Roy Dupuis est transformé en Éric Miljours, promoteur rapace qui n’hésite pas à entourlouper des propriétaires pour qu’ils lui cèdent leurs maisons. «J’accepterais n’importe quel rôle que m’offrirait [André Forcier], a-t-il dit. Oui, le rôle est un contre-emploi, mais c’est le travail d’un acteur que d’interpréter un personnage.»

 

Et le comédien, qui en est désormais à sa troisième collaboration avec André Forcier, a précisé que le scénario en général devait lui plaire pour qu’il accepte un rôle: «Il faut aussi que je sois en accord avec ce que l’histoire véhicule.»

 

Le 35e FFM se déroule à Montréal jusqu’au 28 août prochain et toute la programmation figure sur le site officiel au www.ffm-montreal.org.

 



Lire l'article complet sur: 

http://fr.canoe.ca/divertissement/cinema/nouvelles/2011/08/18/18572146-qmi.html


 




 


 

Un  grand  cru  pour  ouvrir  le  35e  FFM!

 

Par Malik Cocherel / 7 Jours

 


Le Festival des films du monde de Montréal s’est amorcé, le jeudi 18 août, avec la grande première de Coteau Rouge, le 12e long métrage de Marc-André Forcier. Pour l’occasion, toute l’équipe du film, ou presque, a foulé le tapis rouge…

 

Il y a quelques mois, l’annonce de la rupture de Roy Dupuis et Céline Bonnier avait fait grand bruit. Beaucoup attendaient donc de les voir réunis pour la première de Coteau Rouge (tourné l’année dernière, alors qu’ils étaient encore ensemble). Et, un peu comme si de rien n’était, les deux comédiens sont apparus sur le tapis rouge du FFM, tout sourire, répondant ensemble aux questions des journalistes.

 

Une  situation  étrange

 

Dans le film de Marc-André Forcier, Céline Bonnier incarne Hélène, une parvenue qui refuse de tomber enceinte pour préserver son apparence physique et qui demande à sa propre mère (Louise Laparé) de porter son futur enfant. «C’est un peu le côté tordu du personnage. C’est sûr que c’est étrange, mais on est dans un film de Forcier, où tout est souvent un peu étrange!», dit l’actrice, qu’on a vue dernièrement dans la comédie romantique French Kiss.

 

Roy Dupuis interprète le mari d’Hélène, un promoteur immobilier peu scrupuleux qui veut raser toutes les vieilles demeures ouvrières de Coteau Rouge, à Longueil, pour y bâtir de luxueux condos, quitte à se mettre à dos sa belle-famille. «C’est un pauvre trou de cul. Mais je pense que j’accepterais tous les rôles que Marc-André me proposerait! J’en suis à mon troisième film avec lui et j’aime beaucoup l’ambiance qui règne sur ses plateaux», a avoué l’acteur.

 


Source:

http://7jours.canoe.ca/cinema/nouvelles/2011/08/19/18576056-7j.html



 

2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse
2011/08 - Tapis rouge pour «Coteau rouge»: revue de presse

Source des photos:

https://www.flickr.com/photos/53478449@N04/sets/72157627394857625/

https://www.facebook.com/FFMMontreal/
 

http://www.cineplex.com/Nouvelles/entrevue-video-et-photos-du-tapis-rouge-de-coteau-rouge.aspx?fullsite=1&cmpid=hr_facebook_cineblogue


http://www.montreal.tv/portail/blog/galerie-photo/?album=242&photo=4307

http://www.cinoche.com/films/coteau-rouge/galerie-images/index.html
 

 

____________________________________________________________________



UN  BON  FORCIER  EN  OUVERTURE

 


Par Maxime Demers

 


La compétition mondiale du 35e FFM a été lancée de très belle façon hier soir avec la présentation de Coteau Rouge, nouveau film du réputé cinéaste André Forcier.

 

Premier des deux films québécois à avoir été sélectionné en compétition mondiale (avec La Run des frères Fuica), Coteau Rouge réunit tout le meilleur de l’univers singulier du réalisateur de L’eau chaude l’eau frette, Le Vent du Wyoming et La Comtesse de Baton Rouge, souvent surnommé «le Fellini du Québec».

 

Poésie, fantaisie, humour absurde, personnages joliment colorés, dialogues savoureux, le tout teinté d’une réflexion sociale sur l’embourgeoisement des quartiers populaires: Coteau Rouge est un petit bijou de film, qui fait du bien au coeur et à l’âme.

 

Comme son titre l’indique, ce douzième long-métrage de Forcier nous transporte au coeur du quartier populaire de Coteau Rouge, à Longueuil, où le cinéaste réside. Le film suit le quotidien d’une famille tricotée serrée qui lutte pour garder son quartier intact, lequel est menacé par la prolifération de condos luxueux....

 

TROISIÈME  FILM  AVEC  ROY  DUPUIS

 

C’est connu, les acteurs ne se font jamais faits prier pour jouer dans un film de Forcier. Coteau Rouge réunit à l’écran notamment Paolo Noël, Gaston Lepage, Mario Saint-Amand, Céline Bonnier et Roy Dupuis, dont il s’agit d’une troisième collaboration avec le grand cinéaste....

 

Roy Dupuis admet être prêt à accepter tous les rôles que lui offre Forcier, qui sont souvent très loin de lui-même. «C’est un vrai rôle de composition, un contre-emploi, lance Dupuis. Mais c’est tellement plus le fun de s’éloigner de soi-même à travers ses personnages. Et puis j’aime beaucoup l’ambiance des plateaux de tournage d’André (Forcier), ses histoires et sa personnalité.»

 


Lire l'article complet sur:

Le Journal de Montréal

http://fr.canoe.ca/divertissement/cinema/nouvelles/2011/08/19/18574216-jdm.html

 

 


29 août 2011

 

«Des deux longs métrages québécois inscrits à la compétition mondiale, un seul s’est inscrit au palmarès, soit Coteau rouge, du réputé cinéaste québécois André Forcier, qui est reparti avec le Prix pour le long-métrage canadien coup de coeur du public



CR-FFM-Prix du public

 




 

Repost 0
Published by TeamRDE - dans Coteau Rouge
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 11:38


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
2011/08 - Coup d'envoi du 35e Festival des Films du Monde

 

18 août 2011
 


«La  solidarité»  comme  seule  solution

 


Par Isabelle Hontebeyrie





CR-FFMLe nouveau long métrage d’André Forcier, Coteau rouge ouvrait le Festival des films du monde (FFM) de Montréal, le jeudi 18 août. Et, comme il est de tradition, une conférence de presse réunissait les artisans du film.

 

Après la projection, devant une salle comble, d’une copie non finale de Coteau rouge, André Forcier, entouré de Linda Pinet, productrice-scénariste, Roy Dupuis, Céline Bonnier, Louise Laparé, Gaston Lepage et Paolo Noël ont répondu aux questions du public.

 

.... Tourné «en grande partie» à Longueuil, le film doit son titre - et son histoire - au lieu de résidence du cinéaste. «On n’avait pas tellement de cash pour le tournage» [coût total de production: 1,2 million$], a souligné André Forcier. Il a rappelé que, «dans les années 1940, 1950, l’actuel boulevard Sainte-Foy s’appelait Coteau rouge», nom changé par la suite en raison de la «connotation négative» du quartier.....

 

Si Coteau rouge est une comédie légère et pétillante, aux dialogues finement écrits, le propos n’en est pas moins sérieux. «C’est une question sociale, car, petit à petit, on va assister à la gentrification de Coteau rouge, comme on a assisté à celle du Plateau Mont-Royal.»

 

Et André Forcier de souligner: «La véritable solution pour les hommes est la solidarité», un message contenu dans le film.

 

À  CONTRE-EMPLOI

 

Dans Coteau rouge, Roy Dupuis est transformé en Éric Miljours, promoteur rapace qui n’hésite pas à entourlouper des propriétaires pour qu’ils lui cèdent leurs maisons. «J’accepterais n’importe quel rôle que m’offrirait [André Forcier], a-t-il dit. Oui, le rôle est un contre-emploi, mais c’est le travail d’un acteur que d’interpréter un personnage.»

 

Et le comédien, qui en est désormais à sa troisième collaboration avec André Forcier, a précisé que le scénario en général devait lui plaire pour qu’il accepte un rôle: «Il faut aussi que je sois en accord avec ce que l’histoire véhicule.»

 

Le 35e FFM se déroule à Montréal jusqu’au 28 août prochain et toute la programmation figure sur le site officiel au www.ffm-montreal.org.

 



Lire l'article complet sur: 

http://fr.canoe.ca/divertissement/cinema/nouvelles/2011/08/18/18572146-qmi.html



 

CR-TR-36Photo:

http://www.facebook.com/media/set/?set=a.10150266896921448.328404.87227321447

 

     
 

 

Repost 0
Published by TeamRDE - dans Coteau Rouge
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 18:20


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.

 

 
2011-08-JDM





1er août 2011



«Coteau  rouge»  en  ouverture  du  FFM




Coteau Rouge, le nouveau film d'André Forcier, sera présenté le 18 août en ouverture du 35ème Festival des films du monde (FFM).


L'honneur de donner le coup d'envoi à cette grande fête du cinéma revient à celui que le président du FFM, Serge Losique, a qualifié de «Fellini du Québec» dans un communiqué transmis lundi.


Roy Dupuis et Céline Bonnier, qui avaient participé au dernier long métrage d'André Forcier (Je me souviens), font partie de la distribution de Coteau Rouge.


Le film met également en vedette Gaston Lepage, Louise Laparé, Mario Saint-Amand, Bianca Gervais, René Richard Cyr et Pascale Montpetit.


L'action de Coteau Rouge, une saga familiale, se déroule sur la Rive-Sud de Montréal. Roy Dupuis y interprète le rôle d'Éric, un riche promoteur qui magouille pour acheter toutes les maisons ouvrières du quartier afin de les remplacer par de luxueux condos.


Le film, produit par André Forcier et Linda Pinet et distribué par Atopia, prendra l'affiche au Québec le 9 septembre.


Coteau Rouge est le 12e long métrage d'André Forcier, à qui l'on doit notamment L'eau chaude l'eau frette et Le Vent du Wyoming.


Le 35e Festival des films du monde se déroule du 18 au 28 août 2011.



Source:

La Presse canadienne 


 

 

 


Une mère totémique de la famille des esturgeons est à l’origine du clan des Blanchard de Coteau Rouge sur la Rive-Sud de Montréal. Honoré (Paolo Noël), l’aîné de ce clan, est un ancien vidangeur de cadavres qu’il déchargeait dans les eaux du fleuve. Fernand (Gaston Lepage), fils d’Honoré, coule des jours heureux entre son gaz-bar et ses tournois de pétanque; sa fille Hélène (Céline Bonnier) se paye la traite depuis qu’elle a épousé Éric Miljours (Roy Dupuis), un riche promoteur, tandis que son fils Henri (Mario Saint-Amand), un ex-boxeur, accompagne sa femme Estelle (Hélène Reeves) dans les derniers jours de sa vie avec Alexis (Maxime Desjardins-Tremblay), leur fils de 15 ans.

 
Comme dans plusieurs familles, l’harmonie est mise à mal: c’est grand-maman Micheline (Louise Laparé) qui porte son futur petit-fils pour Hélène et son gendre Éric. Ce dernier manigance pour acheter toutes les maisons ouvrières du quartier afin de les remplacer par des condos très chics. Du coup il est mal-aimé par les autres membres de la famille. Finalement, rien ne peut se passer à Coteau Rouge sans la solidarité des Blanchard qui ouvrent leur monde au nouveau-né dont la venue coïncide avec le destin tragique de Miljours, son père. La loi du clan est ainsi préservée.
 

 

 
 




 

 

 
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Coteau Rouge
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 15:19


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 

26 août 2010

André Forcier tournera à Longueil les images de «Coteau rouge», du 13 septembre au 8 octobre. Il s’agit du second long métrage produit par les Films du Paria après «Je me souviens». Roy Dupuis et Mario St-Amand, qui étaient tous deux au générique de ce film, seront à nouveau de la partie.

 
 
2010/10 - «Coteau  Rouge»: Roy Dupuis et Céline Bonnier en tournage à Longueuil
2010/10 - «Coteau  Rouge»: Roy Dupuis et Céline Bonnier en tournage à Longueuil
2010/10 - «Coteau  Rouge»: Roy Dupuis et Céline Bonnier en tournage à Longueuil
2010/10 - «Coteau  Rouge»: Roy Dupuis et Céline Bonnier en tournage à Longueuil
Photos © Remy Boily

Photos © Remy Boily


7 octobre 2010



«Coteau  Rouge»  d’André  Forcier:  Roy  Dupuis  et  Céline  Bonnier  sont  en  tournage  à  Longueuil



Par Raphaël Gendron-Martin 

 

2010/10 - «Coteau  Rouge»: Roy Dupuis et Céline Bonnier en tournage à Longueuil


EXCLUSIF. Treizième étage d’un immeuble à Longueuil donnant sur le centre-ville de Montréal. Donald Pilon est en grande conversation avec Roy Dupuis et Céline Bonnier. «Coupez! Donald, peux-tu me jouer ça un peu plus western?», demande le réalisateur Marc-André Forcier. Bienvenue sur le plateau de tournage de Coteau Rouge!

 

Pourquoi un film sur Coteau Rouge, le nom d’un ancien chemin et secteur de Longueuil? «C’est le quartier où j’habite, répond le réalisateur, qui a même tourné quelques scènes dans sa propre maison. C’est le quartier ouvrier de Longueuil. Ils ont changé le nom pour le boulevard Sainte-Foy en 1957 parce que la rue avait une mauvaise connotation. Les anciens du coin l’appellent encore Coteau Rouge. J’aime ce nom-là!»

 

Tourner  sur  un  petit  budget 

 

Pour ce long métrage, dont le tournage de 21 jours devrait se terminer le 13 octobre, et dont la sortie est prévue pour juin 2011, le cinéaste n’a bénéficié que d’un maigre budget de 1.250.000 $, le même que pour son film précédent, Je me souviens. Il n’y a qu’en 2005, avec Les États-Unis d’Albert, que Forcier avait pu se desserrer légèrement la ceinture, avec un budget de 5 millions, gracieuseté d’une aide de la France et de la Suisse.
 

Malgré tout, la distribution comprend de gros noms, dont Mario Saint-Amand, Gaston Lepage, Paolo Noël, en plus de Donald, Roy et Céline. «Tous les acteurs ont accepté de recevoir le même salaire, mentionne Mario Saint-Amand. C’est dire à quel point on aime tourner avec André.»
 

À noter que la Ville de Longueuil a ouvert toutes grandes ses portes à l'équipe de tournage, mettant même à sa disposition les effectifs du Service de sécurité incendie, qui ont supervisé certaines cascades dans l'eau, comme nous l’indique Thérèse David, qui dirige le nouveau Bureau de la culture de Longueuil. «J’étais cassé pour ce film, donc j’étais conscrit pour rester chez moi, explique le réalisateur. Je me suis dit que j’allais tourner un film qui se passe dans mon quartier. C’est comme ça qu’est née l’idée.»

 

«André  est  un  de  nos  grands  cinéastes»

 

Avec des films comme L’eau chaude, l’eau frette, KalamazooLe vent du Wyoming, La comtesse de Bâton Rouge et Je me souviens, Marc-André Forcier, de son vrai nom, s’est taillé une place parmi les réalisateurs les plus originaux, distinctifs et reconnus de sa profession.
 

«André est un de nos grands cinéastes, par la richesse de son écriture, mentionne Roy Dupuis, entre deux bouchées, à l’heure du souper. Ce sont des cinéastes qui sont assez rares aujourd’hui. Pour expliquer un film de Marc-André Forcier, il faut connaître son œuvre, un peu comme Fellini et Hitchcock. Son cinéma survit longtemps. Il fait des festivals et voyage à travers le monde. On peut revoir du Marc-André Forcier et ça ne vieillit pas», conclut-il.
 

«Les films de Forcier, c’est de la poésie fantaisiste cinématographique. Ce sont des personnages qu’on ne peut pas jouer ailleurs», dit Céline Bonnier, qui en est à son quatrième film avec le réalisateur. «L’intelligence de Forcier, c’est d’aller dans ce qui existe pour vrai et de tisser à l’intérieur de ça des univers complètement fous, ajoute Mario Saint-Amand. C’est un univers crédible qui se tient tout le temps.» 

 

Synopsis  de  «Coteau  Rouge»

 

Les Blanchard sont une famille de la classe ouvrière qui habite Coteau Rouge. Ils essaient de garder leur intégrité lorsqu’un développeur immobilier, Éric Miljours (Roy Dupuis), annonce qu’il veut détruire les maisons du quartier pour en faire des condos. Pendant ce temps, la femme de Miljours, Hélène (Céline Bonnier), demande à sa propre mère, Micheline (Louise Laparé), d’agir comme mère porteuse, car elle ne peut avoir d’enfant.
 

Ajoutez à cela un esturgeon géant qui «nettoie» les déchets dans le fleuve et vous vous retrouvez avec une histoire éclatée comme seul Marc-André Forcier sait en écrire.

 


Source:

 http://lecourrierdusud.canoe.ca


2010-10-07-Courier-du-Sud


Avec aussi:


France Castel
Bianca Gervais
Sylvain Massé
 
 

 
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Coteau Rouge

Présentation

  • : ROY DUPUIS EUROPE
  • ROY DUPUIS EUROPE
  • : ROY DUPUIS, exclusivement vôtre. Pour vraiment tout savoir sur cet extraordinaire acteur et comédien québécois.
  • Contact

Recherche