Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 17:14

Historique complet du film (Articles / Contenus officiels / Photos & Vidéos)



Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
 
 
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Emotional Arithmetic
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 16:32


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
2008/04 - EMOTIONAL ARITHMETIC/L'Automne de mes souvenirs»
Photos © Films Séville

Photos © Films Séville

2008/04 - EMOTIONAL ARITHMETIC/L'Automne de mes souvenirs»
2008/04 - EMOTIONAL ARITHMETIC/L'Automne de mes souvenirs»
2008/04 - EMOTIONAL ARITHMETIC/L'Automne de mes souvenirs»
2008/04 - EMOTIONAL ARITHMETIC/L'Automne de mes souvenirs»

Emotional  Arithmetic

 
 
Genres/Catégories: Drame
 
Réalisation: Paolo Barzman
 
Scénario: Jefferson Lewis / Paolo Barzman (d'après le roman Emotional Arithmetic de Matt Cohen)
 
Pays: Canada / Québec
 
Langues: V.O. en anglais / Doublée et sous-titrée en français
 
Durée: 90 min
 
Autres titres: Aritmetica emocional / Automn Hearts: A New Beginning / L'Automne de mes souvenirs
 
Lieu et dates de tournage: Magog (Estrie, Québec) / Octobre 2006 (5 semaines)
 
Première: 15 septembre 2007 (32e Festival International du Film de Toronto)
 
Sortie en salle: 18 avril 2008 (Canada)
 
Costumes: Nicoletta Massone
 
Direction artistique: Jean-François Campeau
 
Images: Luc Montpellier (direction photo)
 
Scripte: France Lachapelle
 
Mixage: Lou Solakofski
 
Montage images: Arthur Tarnowski
 
Musique: Normand Corbeil
 
Photographe de plateau: Attila Dory
 
Prise de son: Dimitri Médard
 
Producteurs: Suzanne Girard (Productions BBR) / Anna Stratton (Triptych Media)
 
Producteur délégué: Paolo Barzman (coproducteur délégué) / Robin Cass (Triptych Media)
 
Société de distribution: FILMS SÉVILLE (QUÉBEC)
 
Société de production: ARITHMETIC ONTARIO PRODUCTIONS (CANADA) / PRODUCTION ARITHMETIC QUÉBEC / PRODUCTIONS BBR (QUÉBEC) / TRIPTYCH MEDIA (CANADA)

 
 

Résumé: L'Automne de mes souvenirs nous renvoie aux retrouvailles de trois rescapés de Drancy, un camp de détention «pré-Auschwitz» situé en banlieue parisienne durant la Seconde Guerre mondiale. En 1945, Jakob Bronski, un jeune écrivain dissident polonais détenu au camp et chargé du recensement, prend sous son aile deux petits orphelins, Mélanie Lansing Winters et Christopher Lewis.


Quarante ans plus tard, Mélanie découvre que Jakob a survécu à Auschwitz et aux hôpitaux psychiatriques soviétiques pour ensuite devenir poète. Elle l'invite alors à venir habiter chez elle, en Estrie (Québec), dans une ferme au cadre enchanteur où elle vit avec son mari David - un professeur à la retraite beaucoup plus âgé qu'elle - et leur fils Benjamin qui y élève seul son propre enfant. Mais lorsqu'elle se rend à l'aéroport pour accueillir Jakob, une surprise troublante l'attend: il est accompagné de Christopher qui, de son côté, s’est enfermé dans la solitude et étudie les insectes! Réunis pour la première fois depuis leur libération, ils se remémorent un passé qu'ils n'ont jamais vraiment oublié; les affres de la guerre ressurgissent et l'atmosphère de cette journée peu ordinaire se charge de tensions. Les liens qui unissent Christopher et Mélanie sont forts, leur tendre histoire d'amour ne pourra que venir bouleverser la vie de tout leur entourage...
 



Interprétation:
 
Domini Blythe  (Jane Ridley)
 
Gabriel Byrne  (Christopher Lewis)
 
EA-Seville-11
 

Roy Dupuis  (Benjamin Winters)
 

Dakota Goyo  (Timmy Winters)
 
EA-Seville-14
 

Christopher Plummer  (David Winters)
 
EA-Seville-08
 

Susan Sarandon  (Mélanie Winters)
 
EA-Susan Sarandon
 

Max von Sydow  (Jakob Bronski)
 
EA-Seville-13
 

Kristen Holden-Reid  (jeune Jakob)

Regan Jewitt  (jeune Mélanie)

Alexandre Nachi  (jeune Christopher)



Source principale:




 

VOIR  TOUTES  LES  PHOTOS  DU  FILM

EN  DIAPORAMA  GRAND  FORMAT  SUR:

EA-14https://picasaweb.google.com/EMOTIONALARITHMETIC




«Le temps n’efface pas toujours les mauvais souvenirs. Même que, depuis toute petite, Mélanie (Susan Sarandon) a cultivé un immense jardin de douleur.


L’automne de mes souvenirs marque en quelque sorte le temps du grand ménage de la mémoire, 40 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Mélanie retrouve Jakob Bronski (Max Von Sydow), l’homme qui a été son protecteur lorsqu’elle s’est retrouvée jeune orpheline à Drancy, camp transitoire d’Auschwitz. Maintenant qu’elle sait que son père de substitution a survécu, elle l’invite à s’installer chez elle, en Estrie. Mais Jakob arrive avec Christopher (Gabriel Byrne), l’autre orphelin qu’il avait pris sous son aile au temps de Drancy. 


La réunion de cette «famille» de guerre, qui ne s’était jamais recomposée depuis, crée beaucoup de tensions, qui vont exploser à l’occasion d’un dîner qui réunit aussi le mari, le fils et le petit-fils de Mélanie. C’est alors qu’on constate que la guerre a fait des victimes au-delà de sa durée et en dehors des pays où elle a fait rage. Jakob a été prisonnier pendant des années, Mélanie, obsédée par le souvenir des horreurs du monde, compose avec une santé mentale fragile, Christopher, lui, ne s’est jamais remis de son amour de jeunesse sur fond de guerre. David, le mari, regarde la réunion d’un œil inquiet, amer et jaloux, pendant que leur descendance étouffe sous le poids de la douleur....»



(Valérie Lesage - Le Soleil)



http://moncinema.cyberpresse.ca/nouvelles-et-critiques/critiques/critique-cinema/4471-ilautomne-de-mes-souvenirsi-la-douleur-en-heritage.html 

 
 

 



 

Repost 0
Published by TeamRDE - dans Emotional Arithmetic
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 14:57


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.
 


EA-DVD


 


Avril 2008
 

L'AUTOMNE  DE  MES  SOUVENIRS
Séquelles  de  l'Holocauste  dans  les  Cantons-de-l'Est
 

Par Louise Jalbert
 



Entièrement tourné dans de beaux paysages d'automne du Québec, Emotional Arithmetic (en version originale) est réalisé par Paolo Barzman (Time Is Money), d'après le roman de Matt Cohen. L'action se déroule dans un coin paisible des Cantons-de-l'Est, au bord d'un lac tranquille. Mais les person­nages en scène n'ont pas le calme intérieur des lieux et cachent tous une blessure ou une colère.
 

Christopher Plummer incarne David Winters, un professeur à la retraite, et Susan Sarandon, sa femme, Mélanie Winters, mentalement instable et souvent traitée pour dépression. Roy Dupuis est leur fils Benjamin, aussi père du petit Timmy (Dakoto Goyo). Max von Sydow joue Jakob Bronski, et Gabriel Byrne, Christopher Lewis, deux visiteurs qui vont brasser bien des souvenirs. En 1943, ces derniers étaient avec Mélanie au centre de détention transitoire de Drancy, d'où les Juifs étaient envoyés vers les camps de la mort. C'est la première fois qu'elle les retrouve depuis leur cruelle séparation, il y a plus de 40 ans.
 

D'abord, Mélanie attend la venue du vieux Jakob à qui elle doit la vie. Ce dernier arrive toutefois avec Christo­pher qui, lui, est de son âge. Le mari de Mélanie et leur fils Benjamin s'inquiètent, chacun à leur manière.
 

La solide distribution donne de la crédibilité à cette mise en scène lente, bien menée, mais un peu terne par moments. Malgré les flash-back en noir et blanc qui alimentent le récit, ce scénario manque un peu de relief. L'aspect dramatique de l'histoire de Mélanie passe bien grâce à sa magnifique interprète. Toutefois, son vis-à-vis Gabriel Byrne est un peu froid dans le personnage de Christo­pher, censé être amoureux d'elle depuis l'enfance. Toujours charisma­tique, Roy Dupuis est sobre dans ce rôle secondaire du bon gars que l'on voit beaucoup faire la cuisine. Quant aux deux vieux routiers Plummer et Von Sydow, ils apportent beaucoup à leurs personnages complexes, tout en retenue. Un film austère sur un sujet toujours sensible.
 
 

Source:
Article Magazine Échos Vedettes





 
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Emotional Arithmetic
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 12:49


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
2008/04 - Roy Dupuis est au Québec pour y rester


13 avril 2008
 


«L'AUTOMNE  DE  MES  SOUVENIRS»
Roy  Dupuis  est  au  Québec  pour  y  rester
 


Il a des légions de fans tant au Québec qu’aux États-Unis, mais son coeur est et restera toujours ici. Roy Dupuis a réussi à concilier ces deux réalités en tournant L’Automne de mes souvenirs à Magog, en compagnie d’acteurs américains et européens.
 

Chaque matin, Roy Dupuis se rendait sur le plateau de tournage. Et il n’allait pas rejoindre n’importe qui. L’acteur allait y donner la réplique à Susan Sarandon, Christopher Plummer, Max von Sydow et Gabriel Byrne.
 

«C’était bien de rencontrer ces gens, ils font ce métier pour les bonnes raisons, pour raconter une histoire. Personne n’essayait de tirer la couverture de son côté, d’attirer l’attention ou de jouer à la vedette», se souvient Roy Dupuis.
 
 
TOMBER  À  POINT
 

Ce projet de film est apparu à Roy Dupuis peu après son séjour au Rwanda, où il a tourné J’ai serré la main du diable. Cette offre est tombée à point pour l’acteur.
 

«Je n’avais pas envie d’endosser un autre premier rôle tout de suite après celui du général Dallaire», souffle-t-il. C’est ainsi qu’il a bien accepté ce rôle secondaire, celui d’un homme dont la mère est encore troublée par son séjour à Drancy, camp de détention de la Seconde Guerre mondiale en banlieue de Paris.
 

Roy Dupuis a joué de la comédie au drame, du petit au grand écran, toujours sous le signe de la diversité. Pourtant, il ne se soucie pas de ce que les projets qu’il choisit soient nécessairement différents les uns des autres.


«Que ce soit un film, une émission ou une pièce de théâtre, il faut que le projet m’interpelle. C’est tout. J’aime les récits pertinents, qui disent des choses ou qui dévoilent des parties cachées d’une réalité. C’est sûr qu’une certaine diversité est un plus, un avantage, mais si l’histoire est importante, c’est ce qui prédomine», explique-t-il.
 


GARDER  LES  YEUX  SUR  SON  OBJECTIF
 

Une chose est certaine, l’aspect qui pèse le moins dans la balance est l’aspect glamour, le vedettariat qui accompagne les projets. Les feux de la rampe, très peu pour Roy Dupuis. Depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre, en 1986, l’acteur n’a pas perdu de vue son objectif de départ. «J’y ai appris les vraies raisons de faire notre métier, c’est-à-dire de raconter des histoires. Je n’ai jamais, au grand jamais eu l’intention de devenir une star», lance-t-il le plus sérieusement du monde.
 

Sa participation dans une production aux côtés de Susan Sarandon contribue tout de même à remonter sa cote de popularité, déjà très haute au pays de l’Oncle Sam. Les Américains en sont fous, presque autant que les Québécois.
 

Tellement que des regroupements de fans, les «Royettes», ont créé des fan clubs, des sites webs et autres regroupements pour partager leur amour de Roy Dupuis. Risquons-nous de perdre l’acteur au profit de nos voisins du Sud?
 

«Jamaistranche-t-il sèchement. Chez moi, c’est ici. J’ai ma maison, ma terre, ça m’a pris du temps à trouver tout ça et je vais probablement finir ma vie ici.» Voilà qui risque d’en rassurer plus d’une...
 


Source:




 
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Emotional Arithmetic
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 12:23


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
2008/03 - Emotional Arithmetic: dîner charnière
 


13 septembre 2007

Emotional Arithmetic sera présenté en soirée au Gala de clôture du Festival international du Film de Toronto, dans la salle de projection Visa (Théâtre Elgin), le samedi 15 septembre à 18h 30, et au Roy Thomson Hall à 20 h.

 

26 mars 2008



«Emotional  Arithmetic»:  dîner  charnière
 



Le film canadien Emotional Arithmetic présente un dîner pas comme les autres, quelque part au milieu des années 80. La soirée réunit trois êtres qui ne se sont pas revus depuis 40 ans et qui partagent un douloureux secret. Ils ont tous été internés à Drancy, le camp de transit que les nazis ont créé près de Paris.
 

En 1945, Jakob Bronski (Max von Sydow) y a pris en charge deux enfants juifs esseulés, Mélanie (Susan Sarandon) et Christopher (Gabriel Byrne). Toute sa vie, Mélanie a cru que Jakob avait été gazé à Auschwitz. Ces retrouvailles inopinées déclencheront une gamme d'émotions aux issues imprévisibles.
 

Cette difficile tranche de vie ne rejaillira pas que sur les trois survivants, mais aussi sur leurs proches, réunis autour de la même table. L'un d'eux est le fils de Mélanie, Benjamin (Roy Dupuis)«La plupart des quelque 100.000 hommes, femmes et enfants qui ont transité par le camp de Drancy, au cours de la Deuxième Guerre mondiale, n'ont pas survécu.»


L'Estrie  en  fond  de  scène
 

Intitulé en français L'Automne de mes souvenirs, Emotional Arithmetic a été tourné au cours de l'automne 2006 près de Magog, dans le cadre enchanteur de l'Estrie. Les scènes qui font revivre l'enfer de Drancy ont été réalisées en studio.
 

Le long métrage est tiré du roman du même titre de l'auteur canadien Matt Cohen, mort en 1999. Il a fait partie de la sélection officielle du dernier Festival international du Film de Toronto.
 
 

Source:
 
 


 
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Emotional Arithmetic
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 10:57


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
2006/09 - Susan Sarandon et Roy Dupuis tournent en Estrie


26 septembre 2006

 


«EMOTIONAL  ARITHMETIC» 
Susan  Sarandon  et  Roy  Dupuis  tournent  en  Estrie



Par Mélanie Noël




Le tournage du film Emotional Arithmetic débute jeudi dans la région d'Austin. Sur les plateaux estriens, plusieurs vedettes hollywoodiennes débarqueront, notamment Susan SarandonGabriel ByrneChristopher Plummer et Max von Sydow. Le comédien Roy Dupuis a aussi su se tailler une place au sein de la distribution.
 

Le film, basé sur un roman de l'auteur canadien Matt Cohen, raconte l'histoire de trois survivants des camps de concentration nazis qui se retrouvent 40 ans après l'Holocauste. Emotional Arithmetic traite à la fois de folie et d'amour. Il parle de la nécessité d'oublier et d'aller au-delà de ses traumatismes pour se tourner vers l'avenir.
 

Mariage  en  lambeaux
 

Susan Sarandon joue le rôle de Melanie Lansing Winters, une belle de 50 ans qui tente de maintenir son équilibre émotionnel après avoir laissé son mari (Plummer), un infidèle compulsif, avec un mariage en lambeaux et un fils (Roy Dupuis) désabusé.
 

Le tournage s'étalera sur cinq semaines et se fera à la campagne puisque l'intrigue se déroule dans une ferme.
 

Selon nos informations, l'équipe de tournage aurait réservé une quarantaine de condos dans la région de Magog pour loger techniciens et comédiens et autres membres de la production.
 
 
Le film a reçu le financement de Téléfilm Canada et de la Sodec, et sa réalisation est assumée par Paolo Barzman, qui a signé la série télé Highlander. Sur les différents sites Internet, on parle d'un budget qui tourne autour de 5 millions, ce qui est peu compte tenu des acteurs engagés.
 



Source:
La Tribune
http://www.cyberpresse.ca/article/20060926/CPARTS/609261154/5167/CPACTUALITES

 


______________________________________________________________________

 

13 septembre 2006



Roy  Dupuis  jouera  aux  côtés  de  Susan  Sarandon  et  Christopher  Plummer  dans  «Emotional  Arithmetic»


Par Yan Lauzon 




La popularité de l'acteur Roy Dupuis ne se dément pas. Et sa carrière au cinéma en langue anglaise va bon train. À preuve, il va se retrouver sur le même plateau de tournage que Susan SarandonChristopher Plummer et Gabriel Bryne grâce au film «Emotional Arithmetic».
 

La production de ce long-métrage basé sur le roman du Canadien Matt Cohen doit se mettre en branle dès le mois prochain au Québec. La réalisation a été confiée à Paolo Barzman, celui qui nous a donné la série télévisée «Highlander», rapporte le Hollywood Reporter.
 

Le film met en scène les possibilités de l'amour et de la folie en même temps que les ombres que le passé peut faire ressurgir dans le présent. Trois personnes qui ont été intimement liées dans un camp de concentration sont réunies pour la première fois en 40 ans dans un décor enchanteur et sur une ferme qui a été rénovée.
 

Roy Dupuis tiendra pour l'occasion le rôle du fils du personnage de Christopher PlummerSusan Sarandon sera une femme âgée dans la cinquantaine à l'état émotionnel instable. Enfin, Gabriel Byrne aura la tâche de camper un vétéran soviétique dans un hôpital psychiatrique.
 

L'adaptation de «Emotional Arithmetic» est l'affaire de Jefferson Lewis.
 



Source:





 
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Emotional Arithmetic

Présentation

  • : ROY DUPUIS EUROPE
  • ROY DUPUIS EUROPE
  • : ROY DUPUIS, exclusivement vôtre. Pour vraiment tout savoir sur cet extraordinaire acteur et comédien québécois.
  • Contact

Recherche