Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 23:00

Historique complet du film (Articles / Contenus officiels / Photos & Vidéos)



Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
 
 
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Les États-Unis d'Albert
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 23:37


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
2005/04 - LES ÉTATS-UNIS D'ALBERT

Les  États-Unis  d'Albert

 

Site officielKien Productions
 
Genres/Catégories: Film de fiction / Comédie fantastique
 
Réalisation: André Forcier
 
Scénario: André Forcier / Linda Pinet
 
Pays: Canada, Québec (coproduction majoritaire) / France / Suisse
 
Langue: français
 
Première: 30 mars 2005 (Festival des 3 Amériques)
 
Année de sortie ou diffusion: 8 avril 2005 (Québec) / 19 juillet 2006 (France)
 
Durée: 90 min
 
Autres titresThe United States of Albert
 
Lieux de tournage: Mexique (Avril 2004) / Québec-Ville (Mai 2004)
 
Images: Daniel Jobin
 
Montage images: Élisabeth Guido
 
Musique: Jean-Philippe Héritier
 
Producteurs: Yves Fortin (Productions Thalie) / David Kodsi (Link's Productions) / André Martin (Bohemian Films)
 
Conception sonore: François Musy (Suisse)
 
Direction de production: Sonia Despars / Daniel Plante
 
FinancementSOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES CULTURELLES (QUÉBEC)
 
Société de productionBOHEMIAN FILMS (SUISSE) / LINK'S PROUCTIONS (FRANCE) / PRODUCTIONS THALIE (QUÉBEC) (coproduction majoritaire)
 
TélédiffuseurSUPER ÉCRAN (QUÉBEC)
 
 


Résumé: Nous sommes à Montréal en 1926. Voici l'histoire d'Albert Renaud, un jeune loup qui souhaite devenir l'émule de Valentino, et qui part vers Hollywood avec, comme bagage, une lettre de recommandation pour la célèbre Mary Pickford. Sur son chemin il rencontre un femme fascinante, Grace, une mormone qui défend la polyandrie comme réponse à la polygamie. Il se liera également d'amitié avec un golfeur, coureur de jupon, charismatique mais persona non grata en Arizona...
 
 



Interprétation:
 
Alexandrine Agostini  (Lucienne)

Julie McClemens  (Mary Pickford)

Éric Bruneau  (Albert Renaud)
 
2005-EUA-Bruneau


Émilie Dequenne  (Grace Carson)
 


Andréa Ferréol  (Jane Pickford)
 
2005-EUA-AndreaFerreol
 

Patricia Ubeda  (Maria Romero)
 
Marc Labrèche  (Simon)

Alejandro Morán  (Dr. Sax)
 
Roy Dupuis  (Jack Decker)  et  Céline Bonnier  (Hannah Steinway)

 




 

 

 
Laurent Deshusses  (Peter Malone)

Alex Descas  (Nolton Barnett)

Mark Krasnoff  (Noah Steinway)

François Nadin  (Charlie Braun)

Michel Mondy
 

Source principale:



 

LEUA-04


Synopsis:
  

Les États-Unis d’Albert 
raconte l’histoire d’un jeune canadien français, Albert Renaud, qui veut être acteur à Hollywood pour être aimé du monde entier. Nous sommes en 1926 et Valentino vient de mourir. Jane Pickford, le vieux professeur d’Albert, est la grand-tante de Mary Pickford, présidente de la United Artists. Elle offre comme cadeau d’adieu à son élève, un très beau costume de Cheik, semblable à celui que portait Valentino dans son film posthume, Le fils du Cheik. Avant de donner à Albert la lettre de recommandation à sa puissante nièce Mary, elle demande un baiser d’adieu en échange de ce véritable passeport pour Hollywood. Albert s’exécute à la Valentino. La vieille dame lui remet la lettre mais avant qu’il ne la quitte, lui avoue son amour impossible et lui quémande un vrai baiser. Compatissant, Albert s’exécute avec générosité mais madame en meurt de plaisir.
 


Sa précieuse lettre en poche, Albert s’embarque sur le Silver Bullet, le train de Los Angeles. Il fraternise avec Nolton Barnett, porteur noir de 35 ans. Si le Canada ne manque pas à Albert, Nolton, s’ennuie de sa Georgie, de sa femme et de son jardin. Grace Carson, jeune féministe mormone de 22 ans, à la tête de la Ligue de la Jarretière, groupuscule voué à l’extinction de la polygamie mormone, monte à bord du Silver Bullet quand son père Elmer Carson s’amène et tente de la kidnapper. Nolton réussit à l’arracher à son père fou. Il la conduit sciemment dans le compartiment où rêve Albert. Quand il se réveille, Albert découvre une jeune femme en détresse qui s’étouffe sur un noyau de pêche. Chevaleresque, il sauve la belle d’une mort certaine. Pour offrir un repas gastronomique à Grace, Albert profite d’un arrêt à Dalton’s Creek pour vendre son habit de Cheik. Grace le dissuade de troquer un cadeau qui vient du cœur pour de l’argent. C’est ainsi qu’Albert échange dans une brocante son beau tweed pour quelques dollars. Quand il revient à la gare en Cheik, il épate la galerie. Il y rencontre Charlie Brown, reporter au Los Angeles Times et Peter Malone, cameraman d’actualités à la MGM. Curieux et ambitieux, Albert invite les deux reporters dans son compartiment. Albert veut en savoir plus long sur la MGM, mais c'est la cause de Grace que Peter embrasse et c’est en Peter qu’Albert trouve un rival, qui, ni vu ni connu, le bottera hors du train.
 


Quand Albert se réveille, il est repéré par Jack Dekker (Roy Dupuis), un golfeur solitaire qui parfume sa balle d’ambre gris pour pouvoir la retrouver quand il joue la nuit. Bon prince, Jack est prêt à reconduire Albert à la gare pour qu’il télégraphie à Grace à bord du Silver Bullet mais il en est empêché par deux policiers et le maire qui se pointent dans un fourgon cellulaire. On arrête Jack qui a infesté de morpions plusieurs filles de bonne famille et Albert qui a dans sa poche un restant de vin de pêche, cadeau de Nolton (c’est la prohibition). On les abandonne lâchement dans le désert. Jack trouve quand même les policiers très chics de lui avoir laissé son gréement de golf et rassure Albert. La route de la Californie est à 10 milles de là et c’est en golfant qu’il le conduira. Quelques heures plus tard ils sont perdus et il fait très chaud sous le soleil du désert. Albert trouve des daturas, seules fleurs du désert dont les racines sont gorgées d’une sève hallucinogène. Pour survivre, Albert et Jack mangent ces racines et hallucinent sur la beauté du désert américain.
 


Arrivée à Los Angeles, Grace tente de retrouver Albert. Nous la revoyons à la United Artists. Mary Pickford trace un portrait sombre d’Albert Renaud, fort probablement le gigolo de feu Jane Pickford qui laisse en héritage à Albert une correspondance passionnelle. Grace qui croyait être aimée d’Albert s’est trompée. Il a sans doute filé à l’Anglaise à Phoenix pour, qui sait, exploiter une autre vieille dame fortunée.
 


Après 3 jours et 3 nuits dans le désert, Albert est perturbé bien que Jack se fout d’être perdu, il aime golfer dans le désert. Mais Albert est hanté dans ses rêves par Pickford qui exerce sur Grace une emprise démoniaque. Un soir, Albert aperçoit les phares d’une voiture qui jaillissent dans le noir. Il se rue vers la civilisation laissant derrière lui, Jack qui se questionne sur son swing. Quand il arrive à la voiture, Albert voit un homme, Simon, qui martyrise une jeune Mexicaine, Maria. Il se rue sur l’homme pour sauver la femme. Dans la bataille, il frappe accidentellement Maria au front avec un bâton de golf puis étrangle Simon comme Valentino dans le fils du Cheik.
 


C’est au volant de la voiture de Simon qu’Albert arrive à Asthma avec Jack, Maria, qui ne parle plus qu’espagnol suite à son traumatisme et le cadavre de Simon. Asthma est un bled perdu en Californie où Noah Steinway, 35 ans, juché sur un bateau en haut d’un poteau, tente de battre un record afin de mettre Asthma sur la carte et faire connaître les recherches du Docteur Sax sur l’asthme. Sa femme Hannah, elle-même asthmatique, souffre de vertige depuis qu'il vit là-haut.
 


Albert veut envoyer un télégramme à la Fédération des Femmes de l’Ouest où travaille Grace mais il n’y a qu’un pigeon voyageur qui se rend à L.A. Il lui écrit une longue lettre d’amour tout en partageant un petit déjeuner avec Noah à l’intérieur de l’arche qui flotte au vent comme un bateau vogue sur la mer. Pendant ce temps, Jack, tente de séduire la femme de Noah. Quand il s’aperçoit du manège, Noah entre dans une colère immonde au moment où les éléments se déclenchent et qu’une pluie diluvienne, rabattue par des vents violents, s’abat sur Asthma. Traumatisé, Jack s’enfuit dans le désert. Le calme revenu, la tempête se déplace vers l’ouest. Au loin, on voit un éclair foudroyant. Cet éclair électrocute le pigeon voyageur. Un shérif vient à Asthma pour prendre le corps et la déposition d’Albert. Il reviendra le lendemain avec un enquêteur en espérant que Jack Dekker sera là.
 


Ce soir là, Peter Malone s’amène à la Fédération des Femmes de l’Ouest avec des fleurs pour Grace. Au cours de ces retrouvailles, Grace tient à s’excuser auprès de Peter qu’elle avait envoyé paître au profit d’un gigolo. Elle présente à ses consœurs cet homme merveilleux qui a convaincu la MGM de produire un newsreel sur le Congrès des Femmes. Pour Grace et ses consœurs, Peter est le prototype de l’Américain progressiste. Pour le remercier, Grace et les autres entonnent: «Oh! He’s a Jolly Good Fellow» quand apparaît Jack Dekker, avec son sac de golf en bandoulière. Il a retrouvé le message d’Albert Renaud en golfant dans le désert et fait du stop jusqu’à L.A. pour le lui remettre.
 


Jack et Grace reviennent à Asthma avec Charlie Brown, un homme de cœur. Après des retrouvailles torrides, Albert apprend qu’il est un héros national. En effet, Simon était nul autre que le Chorégraphe, un tueur en série qui éliminait des jeunes filles ayant posé pour une collection de flipbooks érotiques. Toute la presse américaine est là y compris l’hypocrite Peter Malone qui, bon prince, portera Albert sur tous les écrans d’Amérique. Mais avant de conquérir Hollywood, Albert, accompagné de Grace, ira reconduire Maria au Mexique. L’actualité filmée du suave Peter Malone se donne au cinéma où l’on retrouve Nolton fier d’apercevoir Albert et Grace sur le grand écran.
 


André Forcier et Linda Pinet


Source:

http://www.radio-canada.ca/television/notre_cinema/nos_films/synopsis.asp?film=19

 


LEUA-06

EUA-01

EUA-02

EUA-03

EUA-D003

EUA006

EUA-05

EUA010

EUA-D04

 
EUA-D30

 




 

Repost 0
Published by TeamRDE - dans Les États-Unis d'Albert
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 23:10


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 


17 mars 2005

Sortie du nouveau film d'André Forcier le 8 avril

Le nouveau film d'André Forcier, Les États-Unis d'Albert, prendra l'affiche à Montréal, Québec, Sherbrooke et Gatineau le vendredi 8 avril.

Parmi les vedettes de ce film figurent Éric Bruneau, Émilie Dequenne, Andréa Ferréol et Roy Dupuis.

On y raconte l'histoire d'un jeune homme qui, en 1926, traverse les États-Unis dans l'espoir de faire la conquête d'Hollywood.

 


19  juillet  2006


2005-EUA-Kien

2005-EUA-Kien-b
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Les États-Unis d'Albert
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 18:27


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
2005/03 - «Les États-Unis d'Albert» en ouverture du 6e Festival des 3 Amériques
30 mars 2005 / Photos: Roy Dupuis Online

30 mars 2005 / Photos: Roy Dupuis Online

 

9 mars 2005


Petit  festival  devenu  grand


Par Isabelle Porter



La programmation de sa sixième tenue le prouve: le Festival des 3 Amériques, qui débutera le 30 mars, est l'événement de l'année en cinéma à Québec....


Bon an mal an, l'ancien Festival Images du nouveau Monde s'est imposé, non seulement comme le plus grand festival de cinéma de la capitale, mais également comme un rare lieu de mise en valeur du cinéma indépendant du Canada, des États-Unis et surtout de la très foisonnante Amérique latine....
 

.... Le Québécois André Forcier y lancera quant à lui, en ouverture, son dernier bébé, Les États-Unis d'Albert, en présence des comédiens Roy Dupuis et Céline Bonnier....


.... Le Festival présente également de nombreux documentaires d'intérêt et une grande variété de programmes de courts métrages, dont deux seront projetés la nuit, gratuitement.

 


Festival des 3 Amériques, du 30 mars au 3 avril, à Québec.
 



Source:

 



 
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Les États-Unis d'Albert
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 17:40


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
2004/05 - En tournage à Québec / Roy Dupuis y tenait
 

2 mai 2004

 

Québec  accueille  «Les  États-Unis  d'Albert»

 


Le dernier film d'André Forcier, Les États-Unis d'Albert, est en tournage à Québec pour les deux prochaines semaines.


Après avoir passé 12 jours au Mexique, la troupe d'acteurs, Céline Bonnier et Roy Dupuis en tête, et l'équipe technique tourneront au Pavillon de la Jeunesse d'ExpoCité, au Capitole et dans certaines rues de la vieille-Capitale.


Le Pavillon de la Jeunesse a dû être transformé en studio de cinéma pour les besoins de la production, et ce, pour la première fois. La plupart des scènes de ce projet de cinq millions de dollars, dont l'action se déroule en plein désert, sont tournées à cet endroit....
 

.... Le film, une coproduction canadienne, française et suisse, devrait prendre l'affiche dans un an, après la tournée des festivals.
 


Source:



______________________________________________________________________

 

        2 mai 2004
 

Québec  accueille  «Les  États-Unis  d'Albert»


Le dernier film d'André Forcier, Les États-Unis d'Albert, est en tournage à Québec pour les deux prochaines semaines.

Après avoir passé 12 jours au Mexique, la troupe d'acteurs, Céline Bonnier et Roy Dupuis en tête, et l'équipe technique tourneront au Pavillon de la Jeunesse d'ExpoCité, au Capitole et dans certaines rues de la vieille-Capitale.

Le Pavillon de la Jeunesse a dû être transformé en studio de cinéma pour les besoins de la production, et ce, pour la première fois. La plupart des scènes de ce projet de cinq millions de dollars, dont l'action se déroule en plein désert, sont tournées à cet endroit....
 
.... Le film, une coproduction canadienne, française et suisse, devrait prendre l'affiche dans un an, après la tournée des festivals.
 

Source:

        

2 mai 2004
 

Québec  accueille  «Les  États-Unis  d'Albert»


Le dernier film d'André Forcier, Les États-Unis d'Albert, est en tournage à Québec pour les deux prochaines semaines.

Après avoir passé 12 jours au Mexique, la troupe d'acteurs, Céline Bonnier et Roy Dupuis en tête, et l'équipe technique tourneront au Pavillon de la Jeunesse d'ExpoCité, au Capitole et dans certaines rues de la vieille-Capitale.

Le Pavillon de la Jeunesse a dû être transformé en studio de cinéma pour les besoins de la production, et ce, pour la première fois. La plupart des scènes de ce projet de cinq millions de dollars, dont l'action se déroule en plein désert, sont tournées à cet endroit....
 
.... Le film, une coproduction canadienne, française et suisse, devrait prendre l'affiche dans un an, après la tournée des festivals.
 

Source:

        

1er mai 2004

 

Dupuis  y  tenait
 

Par Denise Martel 





Dans le coup depuis trois ans, rien n’aurait pu empêcher Roy Dupuis de jouer dans Les États-Unis d’Albert sous la direction d’André Forcier. Absolument rien!


Même si le tournage a été retardé à de nombreuses reprises depuis le début du projet, le populaire acteur s’est toujours organisé pour se garder du temps, de façon à assurer sa disponibilité selon les différentes échéances envisagées.
 

«André, c’est un cinéaste absolument unique, un vrai créateur. Je n’aurais jamais pu dire non à Forcier», a signalé Roy Dupuis au cours d’une entrevue accordée, la semaine dernière, pour le film Monica la Mitraille.
 

«Le tournage a mis du temps à se mettre en marche, mais j’avais déjà dit oui à André, il y a trois ans. Pour moi, ce n’était rien d’attendre trois ans, tandis que lui, ça fait six ans qu’il travaille sur Les États-Unis d’Albert», confie le comédien.
 

«Roy Dupuis est emballé... Il est d’un comique irrésistible!», a précisé le réalisateur au cours de la conférence de presse, lundi.
 

Dupuis incarne Jack Decker, joueur de golf professionnel qui est aussi un homme à femmes. «Il va jusqu’à se parfumer ses balles à l’ambre gris», signale en souriant l’acteur.
 

Persona non grata en Arizona, le hasard amènera Decker à faire la rencontre d’Albert (Eric Bruneau). Les deux hommes entreprendront ensemble la traversée du désert...
 

Dupuis avoue qu’il n’oubliera jamais la tempête de sable qui a obligé l’équipe du film à prolonger son séjour au Mexique d’une journée. «C’était impossible de faire quoi que ce soit. Je n’ai jamais rien vu de comparable. C’était fascinant!», confie l’acteur, qui a d’ailleurs fait la majeure partie de son tournage au Mexique.
 

À Québec, sa présence n’était nécessaire que pour quatre jours.
 


Source:
Article Le Journal de Québec





 
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Les États-Unis d'Albert
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 16:13


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
Roy en tournage au Mexique / Photo: Roy Dupuis Online

Roy en tournage au Mexique / Photo: Roy Dupuis Online

 

Québec, 15 avril 2004
 

Le  nouveau  André  Forcier  en  tournage  à  Québec


Presse Canadienne
 



Après deux semaines au Mexique, le tournage du nouveau film d'André Forcier, Les États-Unis d'Albert, jettera l'ancre à Québec pendant trois semaines, à compter de lundi, avec à son bord les acteurs Roy DupuisCéline Bonnier et Andrea Ferreol.

 


Dixième long-métrage de Forcier, Les États-Unis d'Albert est un road movie d'époque campé dans les années 20. Récit d'un voyage initiatique, le film suit un jeune québécois qui traverse l'Amérique à la poursuite de son rêve hollywoodien: devenir le prochain Valentino!
 

Si le voyage évoquera au passage quelques faits et personnages historiques, le récit est une pure «histoire inventée», avec toute la fantaisie qui fait l'originalité de l'oeuvre de Forcier, indique le producteur Yves Fortin, de Productions Thalie. Doté d'un budget de 5 millions $, Les États-Unis d'Albert est coproduit avec la France (15% du budget) et la Suisse (10 %).
 

Éric Bruneau, nouveau venu au cinéma, interprète le rôle principal. Il est entouré d'acteurs québécois et européens, parmi lesquels la française Andrea Ferreol, révélée en 1974 dans La Grande Bouffe, ainsi que la jeune Émilie Dequenne, remarquée d'abord dans Rosetta et depuis dans Une femme de ménage de Claude Berri....
 

.... À Québec, le tournage des États-Unis d'Albert s'effectuera en extérieur et en studio jusqu'au 7 mai. La production est actuellement à la recherche de figurants. On demande des femmes âgées de 3 à 60 ans aux cheveux longs et naturels, des hommes de 16 à 70 ans aux cheveux courts. On recherche aussi des Noirs, hommes et femmes, de 16 à 70 ans. Les candidats devront pouvoir porter des vêtements de petite taille. Le recrutement s'effectuera samedi entre 9h et 16h au Pavillon des Arts d'Expo-Cité, à Québec.
 


Source:

 

 


 
 
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Les États-Unis d'Albert
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 13:51


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.



 
2002/02 - Roy Dupuis tournera dans le prochain film d’André Forcier

 

27 février 2002
 

Roy  Dupuis  tournera  dans  le  prochain  film  d’André  Forcier
 



Roy Dupuis tournera pour la première fois avec le cinéaste André Forcier en étant de son prochain film, intitulé The United States of Albert. C’est le premier tournage en anglais de ce réalisateur unique. Les premiers coups de manivelle devraient se donner à la fin de l’été prochain et le financement va comme prévu. C’est ce que nous confiait dans une entrevue Roy Dupuis. Il dit être tombé totalement en amour avec le scénario. On sent la joie dans sa voix lorsqu’il évoque ce projet.
 

2002 sera donc une grande année de cinéma pour Roy Dupuis car il est aussi de la distribution du film de Charles Binamé Un Homme et son Péché. L’acteur dit recevoir beaucoup de scénarios, mais il espérait depuis longtemps jouer pour André Forcier, réalisateur d’Une Histoire inventée«Il a son monde bien à lui, je l’ai toujours beaucoup aimé», affirme Roy Dupuis.
 

Ce film sera tourné en anglais parce qu’il raconte une histoire qui se déroule à Hollywood en 1926, année de la mort de Valentino. Roy Dupuis y jouera un joueur de golf très spécial... car il parfume ses balles. «C’est du André Forcier tout craché!» ajoute-t-il en riant.
 

C’est l’histoire d’un jeune acteur, Albert, qui veut devenir le prochain Valentino. Il est guidé par une vieille professeure de théâtre à Montréal. Il part pour Los Angeles, et, dans un train, il rencontre ce joueur de golf, Jack Decker, interprété par Roy Dupuis«Le film se passera dans ce train et racontera le voyage de ces deux hommes. L’univers de Forcier est fascinant. Je suis très heureux de faire partie du prochain défi de ce grand réalisateur. J’ai hâte.»
 

Le cinéaste André Forcier a toujours été fasciné par les États-Unis. Au moins trois de ses œuvres ont évoqué des lieux américains: KalamazooLe Vent du Wyoming et La Comtesse de Bâton-Rouge.
 

On a l’impression que Roy Dupuis se paiera un bon trip avec André Forcier. «Je reçois beaucoup de projets de film, mais celui-là, j’y tenais beaucoup», conclut Roy Dupuis.




Source:
Article Le Journal de Montréal

 


    

 
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Les États-Unis d'Albert

Présentation

  • : ROY DUPUIS EUROPE
  • ROY DUPUIS EUROPE
  • : ROY DUPUIS, exclusivement vôtre. Pour vraiment tout savoir sur cet extraordinaire acteur et comédien québécois.
  • Contact

Recherche