Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 13:32


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 

 

7 février 2013

 

Roy  Dupuis  dans  un  film  de  Michael  Rowe

 

Par ANDRÉ DUCHESNE / La Presse

 



Le Québécois Roy Dupuis et l'Australienne Melissa George formeront un couple sur le déclin dans Rest Home, un film anglophone qui sera tourné au Québec par le réalisateur Michael Rowe (Année bissextile).

 

Le projet est une coproduction Canada-Australie. Au Québec, c'est le producteur Serge Noël et sa boîte, Possibles Média, qui pilotent le projet. M. Noël est entre autres connu pour avoir produit le film Nuages sur la ville de Simon Galiero.

 

Joint hier, M. Noël parle avec enthousiasme de ce nouveau projet de film. D'autant plus qu'il revient à peine de Cine Mart, un marché du film qui se tient en parallèle au Festival de Rotterdam.

 

«C'est un des meilleurs marchés du film pour le cinéma indépendant, dit-il. Nous avions le seul projet canadien invité cette année et avons tenu plusieurs rencontres avec de possibles investisseurs.»

 

Si tout se passe comme le souhaite le producteur, le tournage devrait avoir lieu l'hiver prochain dans la région du Pontiac. Le financement de la SODEC est acquis. Il reste à voir si Téléfilm Canada embarquera.

 

Quant au scénario, le site web de Possibles Médias nous apprend ceci: «Rest Home décrit avec une précision quasi hypnotique le déclin d'un mariage et la détermination farouche d'un homme pour garder sa femme.» Ajoutons à cela que l'action se déroulera dans une petite communauté anglophone.

 

Au cours des prochains mois, on verra Roy Dupuis trois fois plutôt qu'une au grand écran, soit dans les films québécois Roche Papier Ciseaux de Yan Lanouette Turgeon et L'autre maison de Mathieu Roy, ainsi que la coproduction Canada-Belgique Cyanure de Séverine Cornamusaz.

 

Melissa George a quant à elle joué dans plusieurs séries anglophones dont Hunted, The Slap, Grey's Anatomy et In Treatment.

 

Avec Année bissextile, Michael Rowe a remporté il y a quelques années la Caméra d'or du meilleur premier long métrage, prix remis au Festival de Cannes. Il a par la suite remporté le prix Louve d'or au Festival du nouveau cinéma de Montréal. 



Source:

http://www.lapresse.ca/cinema/nouvelles/201302/07/01-4619256-roy-dupuis-dans-un-film-de-michael-rowe.php

 

 

 

Repost 0
Published by TeamRDE - dans Projets avortés
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 18:20


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.



 
2011/11 - ADA / Coeur de Pirate et Roy Dupuis réunis au cinéma


17 novembre 2011

 

Coeur de Pirate et Roy Dupuis réunis au cinéma

 

Par Maxime Demers | Agence QMI

 



La chanteuse Béatrice Martin, alias Coeur de pirate, fera ses débuts au cinéma dans un film qui mettra aussi en vedette Roy Dupuis et qui devrait être tourné en Afrique.

 

Intitulé Ada, le projet de film a été présenté, hier après-midi, à quelques potentiels coproducteurs européens lors de rencontres professionnelles organisées dans le cadre de l'événement du Cinéma du Québec à Paris.

 

Coeur de pirate y jouera une jeune Montréalaise de 18 ans qui part à l'aventure au fond de l'Afrique à la recherche de son père paléontologue, qu'elle n'a jamais connu.

 

Un  père  solitaire

 

Roy Dupuis tiendra le rôle du père, «un homme solitaire et dévoué à son unique passion, la traque des fossiles de l'époque préhistorique», précise-t-on dans le document remis aux producteurs européens. Une fois réunis, les deux personnages seront plongés dans une série d'aventures qui les confronteront notamment à des chefs de guerre sanguinaires dirigeant des armées d'enfants-soldats.

 

«Nous sommes heureux et très fiers d'annoncer que Coeur de Pirate fera sa première expérience au cinéma dans ce film, a souligné Thomas Saignes, de Transfilm International, un des producteurs du film.

 

Béatrice Martin n'a en effet encore aucune expérience au grand écran. Elle a toutefois récemment prêté sa voix à la Schtroumpfette dans la version française du film Les Schtroumpfs qui a pris l'affiche en France (pour la version au Québec, c'était plutôt Marie-Mai).

 

Gérard  Depardieu

 

Fait intéressant: Gérard Depardieu a donné son accord de principe pour jouer un rôle dans le long métrage québécois. Si le projet trouve un coproducteur français, il pourrait donc être de la distribution du film. Si c'est plutôt un coproducteur belge qui embarque dans l'aventure, il pourrait céder sa place à un acteur belge.

 

M. Saignes a décrit le long métrage comme un «film d'aventures visant un large public».

 

Scénarisé et réalisé par le cinéaste québécois, Pierre Magny, le film n'en est qu'au début du processus de financement. Le scénario sera soumis aux institutions financières, au début 2012. Une fois financé, le film sera tourné en Afrique, possiblement au Sénégal ou en Afrique du Sud où du repérage a déjà été effectué. Les producteurs visent un budget de 4 millions d'euros (5,5 millions de dollars canadiens).

 

Pierre Magny connaît déjà très bien le continent africain pour y avoir effectué plusieurs tournages à titre de premier assistant à la réalisation.

 

Il a secondé le cinéaste, Kim Nguyen, pour le tournage du film Rebelle, au Congo plus tôt cette année et avait vécu une expérience semblable avec Robert Favreau, il y a quelques années au Rwanda pour le long métrage Un dimanche à Kigali.

 


Source:

http://fr.canoe.ca/divertissement/cinema/nouvelles/2011/11/17/18979961-jdm.html

 



 

Repost 0
Published by TeamRDE - dans Projets avortés
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 10:35

 


15 novembre 2006



Roy  Dupuis  en  vedette  dans  la  série  «Nirvana»




Selon le Journal de Montréal, Roy Dupuis sera la vedette principale de la prochaine série du réalisateur Patrice Sauvé: «Nirvana». Celle-ci est destinée à Radio-Canada.


La série est actuellement en développement. Elle est scénarisée par Joanne Arseneau (Tag, Sans elle). Sept épisodes ont déjà été écrits. Selon le quotidien, le producteur Gabriel Pelletier (Go Films) attend toujours le feu vert du diffuseur Radio-Canada.



«Nirvana» coûtera environ 750,000$ par heure de diffusion. Toutefois, les réseaux sont de plus en plus frileux et hésitent à présenter des séries aussi chères.



«Nirvana», une série de 10 heures, voire même peut-être de 13 heures, relatera une enquête policière qui se déroule dans un développement immobilier baptisé Nirvana. Ce dernier est situé quelque part entre la banlieue et la campagne, explique le quotidien.



Lors d'une entrevue accordée récemment au Journal de Montréal, Patrice Sauvé avait décrit «Nirvana» comme «une série dense et complexe sur les clashes générationnels avec une enquête très polar et très thriller en toile de fond».



La série pourrait être tournée l'été prochain pour être diffusée en janvier 2008, si Radio-Canada accepte évidemment d'aller en production.



Patrice Sauvé a réalisé les téléséries «La Vie, la vie» et «Grande Ourse». Il a aussi fait le saut au cinéma en adaptant la pièce de théâtre «Cheech». Ce film a reçu des critiques mitigées et n'a pas connu le succès escompté.



Source:

http://www.showbizz.net/television/roy_dupuis_vedette_dans_serie_nirvana-13778.html




Pour  une  consultation  facile  et  rapide,  je  vous  invite  à  naviguer  soit  par  Catégories,  soit  par  la  page  PLAN  DU  SITE.

Repost 0
Published by TeamRDE - dans Projets avortés
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 20:03


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.

 


2008-Scoop-5-b
 

Les populaires personnages de Stéphanie Rousseau (Macha Grenon), Michel Gagné (Roy Dupuis), Léonne Vigneault (Francine Ruel) et Richard «Tintin» Fortin (Martin Drainville) reviendront-ils dans une possible suite à Scoop 4?


 

 

29 janvier 2008

 

SCOOP  5 :  LES  JEUNES  LOUPS
La  suite  d'une  série  en  quête  de  diffuseur
 

Par Pascale Lévesque

 
2008/01 - Le retour de SCOOP?


Cet article fait partie d'une collection papier privée de 625 pages de journaux & magazines anciens (1990-2013) qui est actuellement en vente sur E-Bay.


Ci-dessous, un petit aperçu de ce qu'elle contient: 




Source:
Article Le Journal de Québec
 



 

 


Une collection papier privée de 625 pages de journaux & magazines est actuellement en vente sur E-Bay.


Ci-dessous, un petit aperçu de ce qu'elle contient: 

 
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Projets avortés
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 16:35


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.



 
 
14 août 2008
 

Roy  Dupuis  ne  dirait  pas  non  à  un  long  métrage  des  «Filles  de  Caleb»
 

Par MARC-ANDRÉ LEMIEUX
 



Roy Dupuis ne dirait pas non à un rôle dans la version cinématographique des Filles de Caleb.
 

Le comédien, qui jouait le personnage d’Ovila Pronovost dans la série télé diffusée sur les ondes de Radio-Canada en 1990, affirme ne pas redouter l’idée de revisiter l’un des plus grands succès de l’histoire au petit écran.
 

«Ça ne me fait pas peur, a-t-il révélé à Métro. Ça va dépendre du scénario. Ça va aussi dépendre de qui le réalise.»
 

Une  deuxième  vie


C’est mardi qu’on apprenait qu’un long métrage inspiré des populaires romans d’Arlette Cousture était en préparation. Le projet a d’ailleurs reçu une aide financière du Fonds Harold Greenberg d’Astral Media.
 

Le scénariste Jacques Savoie (Les Lavigueur: la vraie histoire, Les sœurs Elliot) a été mandaté par la boîte de production Cité-Amérique pour écrire le scénario. Si Roy Dupuis montre de l’intérêt envers Les Filles de Caleb – le film, il a aussi quelques réserves.
 

«Nous autres, on a fait 20 heures avec un roman, souligne-t-il. Là, ils vont faire deux heures. Ils vont raconter quoi? Pour ceux qui connaissent Les Filles de Caleb, ça va être un fast track en ostie s’ils décident de revoir l’œuvre au grand complet.»
 



Source:
Journal Métro
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Projets avortés
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 14:18

 


2 juin 2008


RADIO - RÉALITÉ
Le  rapt  d'un  animateur  de  radio  controversé


Par David Patry


 


Le phénomène de la radio-poubelle est à l'origine d'un projet de film qui mettrait en vedette Roy Dupuis, Gilles Renaud et David Boutin, a appris Le Journal de Montréal.
 

Le film, un thriller dont le titre provisoire est Radio-Réalité, raconte l'histoire d'un animateur d'une station FM aux propos controversés (David Boutin). Aimé des uns et détesté des autres, il se fera enlever. 
Une grande question demeure: qui a posé un tel geste et surtout, pourquoi? Un enquêteur (Roy Dupuis) se penchera sur le dossier, appuyé dans ses démarches par une jeune crack de l'informatique. Il s'agit d'une ancienne hackeuse qui collabore avec la police et dont le rôle n'est pas encore attribué. Pendant ce temps, le chef de police (Gilles Renaud) doit gérer le côté politique de la crise.
 

Le film serait produit par Lyse Lafontaine, des Productions Équinoxe, et réalisé par Sylvain Roy, à qui l'on doit le film Camping sauvage de même que l'émission Casting. Le scénario, signé Jean-Jacques Pelletier, s'inspire d'une nouvelle qu'il a lui-même publiée dans la revue Alibi à Québec.
 

Pas  sur  Jeff  Fillion

 

Mais il ne faut surtout pas y voir un film sur le tristement célèbre Jeff Fillion, ex-animateur de CHOI Radio X à Québec, insiste l'auteur, lui-même résidant de la Capitale nationale. «Si je l'avais fait en fonction de Jeff Fillion, le propos général aurait disparu, explique-t-il. Moi, je veux qu'on regarde plus le phénomène de société.» «De la radio-poubelle, on en retrouve sur tous les postes, à des degrés plus ou moins grands. Et l'action se passe à Montréal», dit-il.
 

Selon l'auteur et scénariste, les animateurs de radio qui correspondent au profil de Jeff Filion sont souvent ceux qui posent le doigt sur les vrais bobos de la société. «Mais les solutions simples qu'ils proposent à des problèmes souvent complexes n'ont tout simplement pas de bon sens», affirme-t-il.
 

En  attente  de  financement

 

Il trouvait important de souligner la capacité de ces animateurs de radio de mobiliser les gens et des effets pervers qui en découlent. «Quand un preacher américain part en guerre contre un politicien, ce n'est pas long qu'une bonne partie de la population est avec lui», estime-t-il.
 

Le film est présentement en attente de financement. «On attend une réponse de Téléfilm et de la SODEC pour la fin du mois de juin», indique la productrice Lyse Lafontaine.
 

Source:
Le Journal de Montréal


 
     
 
Pour  une  consultation  facile  et  rapide,  je  vous  invite  à  naviguer  soit  par  Catégories,  soit  par  la  page  PLAN  DU  SITE.
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Projets avortés
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 20:18


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
 
20 mai 2005
 

LA  FILIÈRE  QUÉBÉCOISE  DE  24  HEURES  CHRONO
Roy  Dupuis  dans  «24  heures  chrono»?


Par Hugo Dumas




C'est connu: la blonde actrice Elisha Cuthbert, qui incarne Kim Bauer dans 24 Heures chrono, a grandi à Greenfield Park, sur la Rive-Sud de Montréal. Ses parents y habitent toujours.
 

C'est un peu moins connu: le réalisateur et producteur de 24, Jon Cassar, a passé toute son adolescence à Aylmer, en Outaouais. Il a fait tout son secondaire et une année de cégep au Québec avant de déménager à... Ottawa.
 

C'est encore moins connu: le comédien Roy Dupuis pourrait bien devenir le prochain membre de la filière québécoise sur le plateau du populaire thriller diffusé par Fox et Télé-Québec.
 

«Ne soyez pas surpris si vous voyez Roy Dupuis dans 24. C'est un des meilleurs acteurs canadiens. Nous essayons de l'avoir», soutient Jon Cassar, joint par La Presse à Los Angeles.
 

Pour un rôle épisodique? a-t-on demandé. «Non, pour un rôle régulier», répond Jon Cassar, qui a réalisé et produit 32 des 96 épisodes de 24 Heures chrono. Hier, l'agence qui représente Roy Dupuis à Montréal n'a pas rappelé. Une rumeur - jamais confirmée - a longtemps couru que Roy Dupuis aurait refusé le rôle de l'agent Jack Bauer, le personnage principal de la série 24. C'est Kiefer Sutherland, le fils de l'acteur canadien Donald Sutherland, qui en a hérité. «Je ne sais pas si c'est vrai. C'est peut-être le studio qui a eu son mot à dire», ajoute Jon Cassar.
 

En entrevue au Toronto Star au début d'avril, après la remise des prix Génie, Roy Dupuis a ouvert une petite porte à propos des offres américaines. «Après Nikita, je me suis fait offrir une autre série télé à Los Angeles, mais j'ai refusé. Je préfère ne pas dire quelle série, mais c'en était une très bonne. J'avais besoin de retourner à la maison après cinq ans. Mais je ne dis pas non à Los Angeles», a-t-il confié.
 

Le tournage de la série 24 se déroule entièrement à Los Angeles. Et Roy Dupuis connaît très bien Jon Cassar. Les deux ont travaillé ensemble sur le plateau de la série policière Nikita, tournée à Toronto entre 1997 et 2001. Jon Cassar réalisait des épisodes et Roy Dupuis y tenait le rôle principal, aux côtés de Peta Wilson.
 

Un des co-créateurs de 24, Joel Surnow, a aussi collaboré à la série Nikita comme consultant. «Il y a aussi une filière Nikita dans 24. Joel m'a parlé de l'idée de 24 sur le plateau de Nikita», se rappelle Jon Cassar.
 

Et pour clore le chapitre québécois de 24 Heures chrono, Lothaire Bluteau a décroché un petit rôle dans la troisième saison. Il jouait le terroriste allant libérer le virus dans le système de ventilation de l'hôtel.
 

Aux États-Unis, la quatrième saison de cette série à suspense prend fin lundi soir dans une émission spéciale qui durera deux heures. Fox a déjà commandé deux autres saisons de 24. «Moi, j'ai signé pour la cinquième. On verra pour la sixième», indique Jon Cassar.
 

Même s'il a vécu au Québec pendant plusieurs années et qu'il a épousé une Québécoise, Jon Cassar, 47 ans, souligne que son français est «assez bon pour se commander un sandwich, mais pas assez bon pour donner une entrevue».
 

Le réalisateur et producteur dit adorer son travail sur 24, qui connaît aussi une immense popularité en DVD (le coffret en français n'est toujours pas disponible). «C'est une série qui se renouvelle constamment. Oui, beaucoup de personnages principaux meurent, mais ça tient les téléspectateurs en haleine. Personne ne peut prédire ce qui va arriver», poursuit-il.
 

Jon Cassar a entamé sa carrière professionnelle à Ottawa en tournant des films d'entreprise pour le gouvernement du Canada. «J'en ai fait pour Transports Canada. Nomme un ministère et je l'ai fait», dit-il.
 

En déménageant à Toronto, il a enchaîné des projets comme Road to Avonlea, Due South, Forever Knight, Mutant X, Profiler et Nikita. Puis est arrivé l'offre de Fox. Jon Cassar a donc dû s'installer à Los Angeles.
 

Une saison de 24 prend neuf mois à tourner. Chaque épisode de la série, qui en compte 24, représente une heure dans la vie de l'agent Jack Bauer. Ce qui force les comédiens à conserver le même look pendant neuf mois. Pas question pour eux de se laisser pousser une barbe, de changer de coupe de cheveux ou même de couleur de vernis à ongles. «C'est plus compliqué pour les femmes, glisse Jon Cassar. Pendant une saison, Elisha Cuthbert portait du rouge sur les ongles. À la fin, elle n'était plus capable de les voir.»

 

 
La série 24 ne pourrait pas être tournée ailleurs qu'à Los Angeles, croit Jon Cassar. Car les neuf mois de tournage ne doivent représenter, finalement, qu'une seule et même journée. Il faut donc que la météo reste sensiblement la même. «Si on avait fait ça à Toronto et Montréal, on aurait eu de la pluie, de la neige, de la chaleur. Ç'aurait été impossible», conclut-il.
 


Source:
 

 




 

 


18 mars 2006
 

Roy  Dupuis  toujours  dans  la  mire  des  producteurs  de  «24»


Par Hugo Dumas
Los Angeles



Le producteur et réalisateur de 24, Jon Cassar, qui a grandi à Aylmer, en Outaouais, espère toujours recruter le comédien québécois Roy Dupuis pour la sixième saison de 24 heures chrono.
 

«Joel Surnow (un des créateurs de 24) et moi sommes de grands fans de Roy Dupuis. Il est excellent. J'ai fait 14 épisodes de Nikita avec lui», indique Jon Cassar, en réponse à une question de La Presse.
 

Roy Dupuis ne l'a jamais confirmé publiquement, mais il a déjà refusé un beau rôle dans une [très bonne] série américaine, tournée à Los Angeles. Une rumeur a longtemps couru qu'il s'agissait de 24. Ce qui est très plausible, car Roy Dupuis, Joel Surnow et Jon Cassar ont tous travaillé sur la série La Femme Nikita à Toronto, entre 1997 et 2001. L'idée maîtresse de 24 y a d'ailleurs germé.


Et si Roy Dupuis décroche un rôle dans 24, sa participation ne se limitera pas à une seule heure.
 

«Un acteur comme Roy Dupuis, tu ne veux pas l'embaucher pour un seul épisode. Comme nous ne sommes que deux épisodes en avance, nous essayons de nous projeter dans l'avenir et de créer un personnage qui va rester. Ça nous briserait le coeur de le faire venir pour un seul épisode. Roy Dupuis est si bon que nous voudrions le garder au moins dans cinq ou six épisodes», affirme Jon Cassar.


Si Roy Dupuis signe son contrat, il ne sera toutefois pas le premier comédien québécois à fouler le plateau de 24. Lothaire Bluteau a joué dans la troisième saison. C'est lui qui a transporté le virus dans l'hôtel. Et la comédienne Elisha Cuthbert, alias Kim Bauer, la fille de Jack Bauer, a été élevée à Greenfield Park, sur la rive sud de Montréal.
 


Source:
La Presse



 
 
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Projets avortés
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 18:35


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
2010/11 - HANK EST EN VILLE cherche financement

 



Pas  tout  à  fait  un  western


«Je galvaude un peu le terme film western, confie Fabien (Pelletier). «C'est plus un film sur le western qu'un film western. Il explique entre autres que le film renferme des thèmes classiques du western comme la dualité, la quête romanesque, la tentative pour sauver le village et l'éternel déchirement entre l'ambition et le désir de retourner au village, le dilemme entre sauver le village ou sauver sa propre peau. Mais ça se passe dans les années 50, alors il n'y a pas de chevaux et de fusils, illustre-t-il.


Hank est en ville se veut plutôt une façon de redorer le blason du western en tant que courant québécois. C'est également un hommage aux débuts du cinéma direct en plus d'être un peu une critique de la société québécoise et de son américanité.»


 

 


19 novembre 2010
 


HANK  EST  EN  VILLE
Maxime  Le  Flaguais  et  Roy  Dupuis  dans  un  western ?
 

Par Raphaël Gendron-Martin
 



Roy DupuisMaxime Le Flaguais et Geneviève Néron dans un film western typiquement québécois dont l’histoire se déroule en Beauce dans les années 50, est-ce un projet réalisable? Fabien Pelletier et les Productions Feber y croient dur comme fer et ils demandent la participation du public pour aider à financer le long métrage.
 

La recherche de financement étant de plus en plus difficile aujourd’hui, l’équipe derrière ce projet a décidé d’être proactive et d’utiliser les possibilités du web en présentant à travers des capsules toutes les étapes de production du long métrage. Un court-métrage sera bientôt conçu pour y donner un aperçu de ce que sera Hank est en ville.
 

Dans le film, une équipe de tournage de l’ONF décide de se rendre dans un petit village québécois près de la frontière américaine pour couvrir les événements qui entourent la fermeture de l’usine du village. Sur place, ils feront la rencontre de deux chanteurs western bien connus qui veulent tout faire pour emmener le grand Hank Williams dans leur village.
 

Les personnages des deux chanteurs seraient incarnés par Roy Dupuis et Maxime Le Flaguais. «C’est vraiment un bon scénario, dit ce dernier. L’histoire se déroulerait sur plusieurs années et il y aurait des scènes d’été et d’hiver.» Dans le cas de Roy Dupuis, c’est le réalisateur Fabien Pelletier qui l’a approché par le biais de son agence. «Il lui a envoyé le scénario et n’a pas eu de nouvelles pendant au moins six mois, dit Maxime. Puis il a su qu’il voulait participer au projet.».....
 


Source:
  7Jours



 

14 octobre 2010

Nouvelles en bref du projet «HANK EST EN VILLE», Roy Dupuis se joint à l'équipe!

http://www.hankestenville.com



26 septembre 2010


Western  cherche  financement


Par André Duchesne

 



Maxime LeFlaguais et Geneviève Néron seront les vedettes du film Hank est en ville!, un long métrage versant dans le genre western.



Mais avant que le film devienne réalité, il faudra du financement. L'équipe de production est à la recherche de commanditaires et invite aussi les gens qui le souhaitent à faire des contributions, indique le quotidien web Qui fait quoi. Réalisé par Fabien Pelletier, alias Feber E. Coyote, le film veut présenter une vision décalée du Québec des années 50 et de son américanité, tout en rendant hommage aux débuts du cinéma direct.



L'histoire raconte le passage d'une équipe de l'ONF dans un petit village situé près de la frontière américaine. Le groupe croise deux chanteurs western qui essaient de faire venir le grand Hank Williams au Québec. On peut en savoir plus au www.hankestenville.com

 


Source:

http://moncinema.cyberpresse.ca/nouvelles-et-critiques/nouvelles/nouvelle-cinema/12689-western-cherche-financement.html





 

Repost 0
Published by TeamRDE - dans Projets avortés
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 20:27


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 
2009/11 - «Cut Throats Nine»


«J’aime les choses qui sont le moins aseptisées possible, explique l’acteur. Il ne faut pas se bander les yeux devant notre vraie nature. Il y a des zones de lumière et de noirceur en chacun de nous.»

Roy Dupuis

 

17 novembre 2009
 

Roy  Dupuis  tournera  aux  côtés  de  Mads  Mikkelsen
 

Par Anabelle Nicoud



Roy Dupuis aura sous peu l'occasion de tourner avec Mads Mikkelsen (Casino Royale, After the Wedding) et Harvey Keitel (Pulp Fiction) dans le remake de Cut Throats Nine, réalisé par Rodrigo Gudino. Le tournage devrait démarrer à la fin du mois de février, selon le producteur du film, Marco Pecota.
 

Décrit comme l'improbable rencontre entre Deliverance, le classique John Boorman, et Reservoir Dogs, le non moins célèbre film de Quentin Tarantino, Cut Throats Nine sera un «western moderne» et violent. «Tout le monde meurt dans le film. La seule question, c'est: qui est le prochain?» résume le producteur.
 

Roy Dupuis ne fera pas exception à la règle. Le producteur précise toutefois que, face à Mikkelsen, Dupuis a été choisi aussi par contraste avec le physique des autres acteurs. «Il est un peu le love interest du film, il a un visage plus doux et, en plus, c'est un sex-symbol au Québec», dit-il.
 

Du côté de l'agent du comédien, on confirme l'intérêt de Roy Dupuis pour le projet. «Mais aucun contrat n'a encore été signé», avance prudemment Hélène Mailloux.
 

Le film, produit sans l'aide des institutions, sera doté d'un budget «moyen» pour un film américain indépendant. Des discussions sont en cours entre les producteurs canadiens Rue Morgue et Someone at the Door pour une coproduction avec la France. Vincent Cassel pourrait alors se joindre au projet. Si la coproduction est conclue, le film se tournerait en studio en France et en extérieurs dans le nord de l'Ontario.
 

Cut Throats Nine sera le remake de l'«eurowestern» Condenados a vivir, réalisé en 1972 par Joaquin Luis Romero Marchent. Le fondateur de la maison de production Rue Morgue, Rodrigo Gudino, s'est déjà fait connaître pour ses courts métrages The Facts in the Case of Mister Hollow et The Demonology of Desire.
 
 

Source:


 
 
 
 
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Projets avortés
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 15:54


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.

 


30 avril 2009


TQS  se  passera  de  la  suite  de  SCOOP


Par Richard Therrien

 

2009/04 - TQS se passera de la suite de SCOOP


Cet article fait partie d'une collection papier privée de 625 pages de journaux & magazines anciens (1990-2013) qui est actuellement en vente sur E-Bay.


Ci-dessous, un petit aperçu de ce qu'elle contient: 




Source:
Article Journal Le Soleil

 


 


Une collection papier privée de 625 pages de journaux & magazines est actuellement en vente sur E-Bay.


Ci-dessous, un petit aperçu de ce qu'elle contient: 

 
Repost 0
Published by TeamRDE - dans Projets avortés

Présentation

  • : ROY DUPUIS EUROPE
  • ROY DUPUIS EUROPE
  • : ROY DUPUIS, exclusivement vôtre. Pour vraiment tout savoir sur cet extraordinaire acteur et comédien québécois.
  • Contact

Recherche