Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 14:57


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.
 


EA-DVD


 


Avril 2008
 

L'AUTOMNE  DE  MES  SOUVENIRS
Séquelles  de  l'Holocauste  dans  les  Cantons-de-l'Est
 

Par Louise Jalbert
 



Entièrement tourné dans de beaux paysages d'automne du Québec, Emotional Arithmetic (en version originale) est réalisé par Paolo Barzman (Time Is Money), d'après le roman de Matt Cohen. L'action se déroule dans un coin paisible des Cantons-de-l'Est, au bord d'un lac tranquille. Mais les person­nages en scène n'ont pas le calme intérieur des lieux et cachent tous une blessure ou une colère.
 

Christopher Plummer incarne David Winters, un professeur à la retraite, et Susan Sarandon, sa femme, Mélanie Winters, mentalement instable et souvent traitée pour dépression. Roy Dupuis est leur fils Benjamin, aussi père du petit Timmy (Dakoto Goyo). Max von Sydow joue Jakob Bronski, et Gabriel Byrne, Christopher Lewis, deux visiteurs qui vont brasser bien des souvenirs. En 1943, ces derniers étaient avec Mélanie au centre de détention transitoire de Drancy, d'où les Juifs étaient envoyés vers les camps de la mort. C'est la première fois qu'elle les retrouve depuis leur cruelle séparation, il y a plus de 40 ans.
 

D'abord, Mélanie attend la venue du vieux Jakob à qui elle doit la vie. Ce dernier arrive toutefois avec Christo­pher qui, lui, est de son âge. Le mari de Mélanie et leur fils Benjamin s'inquiètent, chacun à leur manière.
 

La solide distribution donne de la crédibilité à cette mise en scène lente, bien menée, mais un peu terne par moments. Malgré les flash-back en noir et blanc qui alimentent le récit, ce scénario manque un peu de relief. L'aspect dramatique de l'histoire de Mélanie passe bien grâce à sa magnifique interprète. Toutefois, son vis-à-vis Gabriel Byrne est un peu froid dans le personnage de Christo­pher, censé être amoureux d'elle depuis l'enfance. Toujours charisma­tique, Roy Dupuis est sobre dans ce rôle secondaire du bon gars que l'on voit beaucoup faire la cuisine. Quant aux deux vieux routiers Plummer et Von Sydow, ils apportent beaucoup à leurs personnages complexes, tout en retenue. Un film austère sur un sujet toujours sensible.
 
 

Source:
Article Magazine Échos Vedettes





 

Partager cet article

Repost 0
Published by TeamRDE - dans Emotional Arithmetic