Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 16:55


Chers visiteurs,

Pour une consultation facile et rapide, je vous invite à naviguer par la page
PLAN  DU  SITE.

Pour recevoir les derniers articles mis en ligne, pensez aussi à vous abonner à la Newsletter.


 

9 février 2009

Forcier est fébrile de présenter son film aux Valdoriens

Il avait promis et tient promesse: André Forcier, le réalisateur du film Je me souviens tourné à Val-d'Or à la fin de 2007 et au début 2008, vient présenter son long-métrage aux Valdoriens en avant-première québécoise le 21 février prochain, en compagnie de plusieurs artisans du film.

Il s'agira bien sûr d'un visionnement réservé aux figurants, aux partenaires locaux du film, bref à tous ceux ayant collaboré à la réalisation du long-métrage [intitulé] Némésis au départ. Ce sont néanmoins près d'une centaine de personnes qui y seront invitées.

http://www.lechoabitibien.ca/2009/02/09/forcier-est-febrile-de-presenter-son-film-aux-valdoriens





26 février 2009


«Je  me  souviens»  -  L'étranger 


Par Manon Dumais




Dans Je me souviens, d'André Forcier, Roy Dupuis incarne un révolutionnaire irlandais dans l'Abitibi sous Duplessis.


Quatre ans après Les États-Unis d'Albert, celui qu'on surnomme encore l'enfant terrible du cinéma québécois est de retour en force avec Je me souviens, une histoire inventée à propos de syndicalisme et de duplessisme, de révolution et de passion, réalisée en noir et blanc. 
«Le noir et blanc, c'est un choix esthétique parce qu'on tournait en Abitibi, explique André Forcier. Je souhaitais faire ressortir les maisons noires sur fond de neige blanche. Aussi, je voulais retourner à des préoccupations plus sociales. Comme je suis contre les films historiques ou calqués sur notre histoire, j'ai voulu tracer un portrait onirique de la Grande Noirceur. Cette métaphore peut s'appliquer au Québec d'aujourd'hui... qui ne va nulle part.»



Pessimiste, le cinéaste? «Comme ses films, ses personnages, André est à la fois sombre et lumineux, avance Roy DupuisJe trouve ça inspirant en tant qu'acteur. Lorsque je travaille mes personnages, j'aime puiser dans la réalité; avec André, j'ai seulement envie d'être proche de lui, de l'entendre me raconter son histoire. Il connaît bien la petite histoire, et on dit souvent que c'est par la petite histoire qu'on fait la grande. C'est un peu ça, les films d'André, ce sont de vrais poèmes. Aucun acteur ne pourrait refuser de travailler avec lui»....



.... Faute d'un budget approprié, le personnage de Roy Dupuis, Liam Hennessy, qui devait être le personnage principal, n'intervient donc qu'au troisième acte, soit neuf ans après la naissance de Némésis (Alice Morel-Michaud), fruit d'une nuit d'amour entre la veuve Bombardier (Céline Bonnier) et Robert Sincennes (Pierre-Luc Brillant), papa du narrateur et personnage principal, Louis (Renaud Pinet-Forcier à l'écran, André Forcier en voix off). Son apparition tardive évoque alors celle d'un messie ou d'un ange descendu du ciel.



«Comme pour Les Invasions barbares de Denys Arcand, je n'ai pas lu le début du scénario, que je me suis fait raconter par André. Ça nourrit mon personnage, car j'arrive en Abitibi sans trop savoir qui sont ces gens. Je me suis renseigné sur l'Irlande, la situation à l'époque, et André m'en a raconté beaucoup à ce sujet. Je ne me voyais donc pas comme un messie, seulement comme un révolutionnaire irlandais venu aider la petite Némésis», conclut Dupuis.



En salle le 6 mars.





Source:
http://www.voir.ca/publishing/article.aspx?zone=1&section=7&article=63093

    
 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by TeamRDE - dans Je me souviens

Présentation

  • : ROY DUPUIS EUROPE
  • ROY DUPUIS EUROPE
  • : ROY DUPUIS, exclusivement vôtre. Pour vraiment tout savoir sur cet extraordinaire acteur et comédien québécois.
  • Contact

Recherche